© Lormafer

Basé à Creutzwald, Lormafer est actuellement le plus grand centre de maintenance ferroviaire en France. L’entreprise qui emploie 190 personnes et dispose de 20 000 m2 d’ateliers, traite chaque année plus de 3 000 wagons.

Lormafer fait partie du groupe Novafer qui possède aussi Steelwag (35 salariés), une entreprise active dans les mêmes métiers que Lormafer mais qui travaille surtout pour le plus gros chargeur français, à savoir ArcelorMittal. Le groupe a réalisé environ 26 millions de CA en 2019.

Lormafer est un acteur qui compte dans le domaine de la maintenance ferroviaire. L’entreprise se distingue par la qualité et la diversité de son offre de services. Elle assure des activités de révision, de transformation ou bien encore de réparation et cela sur l’ensemble des organes (essieux, freins…) et pour tout type de wagons, notamment citernes. Une offre globale qui se veut aussi flexible et agile. « Nous disposons de plusieurs équipes qui interviennent sur site ou sur des plateformes dédiées. Nous en possédons d’ailleurs une très importante sur La Houve 2 (ancien carreau de la mine) », explique Emmanuel Hanen, le PDG de Lormafer.

Pour parfaire son offre de services, Lormafer a développé des activités complémentaires à valeur ajoutée : vente de pièces détachées, services logistiques, prise en charge de « trains travaux » qui peuvent atteindre plusieurs centaines de mètres… La société dispose aussi d’un organisme de formation dédié aux métiers de la maintenance ferroviaire. « Il n’existe pas de formations spécifiques à nos métiers. Au sein de l’entreprise, nous avons initié une démarche de compagnonnage afin de favoriser la transmission du savoir-faire des anciens à la jeune génération. Les Hommes ont un rôle déterminant dans nos métiers », précise Emmanuel Hanen « nous veillons en permanence à améliorer leurs compétences ainsi que notre palette de services. C’est dans notre ADN : nous visons toujours l’excellence ».

Cela se traduit par de multiples projets. Depuis début février, Lormafer accueille VFLI. La 3ème plus importante entreprise ferroviaire française y a installé son centre agréé de formation et son siège régional. Avec VFLI et d’autres acteurs, la société travaille à la création d’un cluster des professionnels du ferroviaire pour gagner encore en performances. Une activité dédiée à la maintenance de locomotives est déjà à l’étude. Lormafer investit aussi. Plus de 3 millions d’euros sur 3 ans, avec deux priorités : robotiser une partie des ateliers et conforter la numérisation de l’entreprise engagée dans une démarche d’industrie 4.0.