(© Gérard Legrand)
« Faire plutôt que dire ». C’est le credo de Jean-Pierre George, le président d’ Entreprendre en Lorraine Nord et des 150 chefs d’entreprise qui animent cette association d’entrepreneurs, créée en 1995. Comme le confirme le programme d’animations 2017, qui s’inscrit dans la continuité de 2016, va y avoir de l’action !

« Je retiendrai de cette année 2016 trois actes majeurs. Primo, 60 adhérents nous ont rejoints entre mars et décembre 2016 avec un speed-dating nouveaux adhérents organisé en septembre 2016 qui a connu un vif succès. Secundo, le lancement du réseau Ré@gir (voir article ci-dessous), avec l’appel du 16 juin, à Thionville, regroupant 26 associations du Grand Est manifestant des valeurs et une volonté d’agir ensemble. Enfin, la 21ème édition du Salon à l’Envers de Lorraine et du Grand Est qui a encore connu un grand succès malgré les difficultés et les incertitudes qui se sont posées sur son organisation. Grand coup de chapeau à l’équipe d’organisation et à son Commissaire Étienne Stock », a souligné Jean-Pierre George, le président d’ Entreprendre en Lorraine Nord (ELN), lors de la conférence de presse organisée par ELN, fin janvier. Occasion de souhaiter, à sa manière, des vœux « pleins d’énergie » clin d’œil à son appartenance au groupe EDF et, en particulier, à la Centrale de Cattenom.

Au registre des grands événements de l’an passé, le président n’a également pas omis de citer celle qu’il a remplacé à la tête de l’organisation, Anne Ribayrol-Flesch qui, après six années de présidence, a choisi de passer la main.

Une mobilisation plurielle qui aura assurément l’opportunité de s’exprimer à nouveau en 2017 car l’association a prévu de multiplier les temps forts.Début 2016, ELN a également défini son programme d’actions pour les 3 ans à venir. 22 ans après sa création (l’association a été portée sur ses fonts baptismaux, en 1995, dans les bureaux de Sollac, en présence d’une centaine de chefs d’entreprises), force est d’avouer que le dynamisme et l’enthousiasme sont intacts. Le « Faire plutôt que dire », pour reprendre l’expression de Jean-Pierre George, est ancré dans l’ADN.

Tout au long de l’année dernière, de nombreuses nouveautés ont été initiées comme le lancement d’un mensuel destiné aux adhérentes (Le Recto/Verso), la mise en ligne d’un nouveau site internet ou bien encore la création des clubs des ambassadeurs qui accueillent différents acteurs qui ne sont pas chefs d’entreprises (et donc ne peuvent pas adhérer) mais désirent concrètement s’investir dans le développement d’ELN, au service de l’économie régionale.

Une mobilisation plurielle qui aura assurément l’opportunité de s’exprimer à nouveau en 2017 car l’association a prévu de multiplier les temps forts : Salon de la découverte professionnelle et des formations (9 et 10 février), Salon de l’apprentissage (le 26 avril), Forum des métiers de l’énergie (27 avril), 6ème Edition de Technobot (concours de robotique, le 9 juin) ou bien encore la 1ère Fête des Entrepreneurs, le 23 juin, pour ne citer que les prochains rendez-vous. Et puis, au registre des rendez-vous incontournables créés et développés par ELN, il y a, bien entendu, le Salon à l’Envers de Lorraine et du Grand Est, dont la prochaine édition est programmée pour le 19 octobre, à Thionville.

« Le Salon à l’Envers constitue un événement d’attractivité pour la Moselle. Nous croyons beaucoup à une Moselle attractive », a précisé Jean-Pierre George qui a dévoilé une partie du programme. Le tennis, avec l’Open de Moselle, l’Europort (la plateforme logistique et industrielle multimodale, intégrant transports routier, ferroviaire et fluvial), la Communauté d’agglomération Portes de France-Thionville et le Conservatoire de Thionville sont les thématiques retenues dans le cadre de ce rendez-vous d’affaires « sans rendez-vous » qui bat régulièrement des records d’affluence en attirant des acteurs économiques de toute la Grande Région.

Lors de cette 22ème édition, le partenariat avec la Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg sera d’ailleurs également mis en lumière lors d’une conférence animée par Sabrina Sagramola, responsable des Affaires Européennes et Grande Région de la Chambre grand-ducale. Sabrina Sagramola était d’ailleurs présente à la conférence de presse ELN de janvier, tout comme Javier Novo, le directeur du site Batilly-Renault/Sovab et Thierry Rosso, directeur du CNPE de Cattenom, tous deux membres d’ ELN, venus exposer leur programme d’investissement et l’ancrage de leurs entreprises sur le territoire.


RE@GIR : Le réseau des réseaux

Re@gir (©DR)La création de RE@GIR (Réunir, Entreprendre Agir en Inter-Réseaux) est l’une des actions phares d’ELN en 2016, a souligné Jean-Pierre George. En compagnie de 3 réseaux partenaires, ELN est à l’initiative de ce « réseau de réseaux » qui fédère actuellement 26 associations de dirigeants et chefs d’entreprise, de toute la région, soit plus de 2 000 entreprises. L’ambition vise à mobiliser et à fédérer les énergies afin de dynamiser l’économie de proximité, d’impulser de nouvelles collaborations mais également de se positionner comme une force de propositions, complémentaire à l’action politique. « Cette action permet d’avoir un poids au niveau économique, politique et social », précise le président d’ELN, non sans rappeler que 2017 est une année marquée par différentes élections.