Pompidou-Ecrire c’est dessiner – Etel Adnan, Dhikr (détail), 1978

DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022

La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère particulièrement riche en événements ;  du fait de calendriers chargés par les reports de la saison précédente notamment. Dans les pages qui suivent, nous avons sélectionné plusieurs temps forts de l’actualité culturelle en Lorraine : théâtre, musiques d’aujourd’hui, expositions aux quatre coins de la région. Si l’accueil redémarre tout juste, la créativité et la diversité n’ont elles jamais été mises entre parenthèses. Les artistes de tous horizons et de toutes sensibilités que nous avons choisi de vous présenter ici en sont les preuves bien vivantes.


L’écriture manuscrite, une pièce de musée ? Avec Écrire c’est dessiner, le Centre Pompidou-Metz propose une exposition qui « explore notre fascination pour l’écriture et ses signes et leur proximité avec la pratique du dessin, opposant le monde manuscrit au monde numérique », d’après une idée de la poète et artiste visuelle Etel Adnan. Polyglotte, initiée très jeune à l’écriture de plusieurs langues, l’Américano-Libanaise évoque l’idée d’une exposition mettant en avant cet ancien savoir qu’est l’écriture associé à des pièces plus contemporaines où l’écrit se mêle à l’image. Aux côtés de pièces provenant des collections du Centre Pompidou et de la Bibliothèque Nationale de France, le Louvre, l’Institut du Monde arabe, les Bibliothèques-Médiathèques de Metz et du Grand Est apportent également leurs contributions.

Parmi les supports présentés, des rouleaux, livres, carnets, cycles illustrés ou encore des leporello ou livres-accordéons (un support qu’affectionne d’ailleurs Etel Adnan). On pourra admirer des notes, dessins et œuvres de Pierre Alechinsky, Roland Barthes, Louise Bourgeois, Irma Blank, Christian Dotremont ou encore découvrir l’écriture bété inventée par Frédéric Bruly Bouabré pour sauver cette culture de l’oubli, ou l’écriture asémique de Mirtha Dermisache, semblable à une œuvre d’art abstraite. Des œuvres mises en regard avec des manuscrits de personnalités illustres (Arthur Rimbaud, Victor Hugo, Antonin Artaud…) ainsi que de trésors issus des fonds patrimoniaux de la BNF (supports d’écritures et manuscrits anciens de différentes civilisations, brouillons d’écrivains, recueils de poésies…). Faisant le lien entre écriture et dessin, signe et trace, sens et abstraction, Écrire c’est dessiner a aussi l’ambition de nous faire observer les écritures « comme des tableaux dans un musée » selon Etel Adnan.

Du 6 novembre 2021 au 21 février 2022 au Centre Pompidou-Metz

www.centrepompidou-metz.fr