Plongeon dans l’univers toxique de l’industrie du tabac et de ses stratagèmes avec Cigarettes, le dossier sans filtre de Pierre Boisserie et Stéphane Brangier, une enquête dessinée édifiante et passionnante. Chez Dargaud.

Comment une industrie peut-elle vendre un produit mortel une fois sur deux pour ses consommateurs en lui faisant croire qu’il symbolise la liberté, l’indépendance d’esprit et l’affirmation de sa personnalité ? C’est ce qu’expliquent Pierre Boisserie et Stéphane Brangier au sein de Cigarettes, le dossier sans filtre, remarquable enquête qui est avant tout l’histoire d’une manipulation sans précédent. Notre guide y est M.Nico, fidèle soldat de l’industrie du tabac qui nous décrit au fil des pages, avec un cynisme et une ironie hors-norme, un siècle de manipulation des masses et de marketing qui ont amené plus d’un milliard d’être humains à devenir dépendants du tabac.

L’une des premières stratégies décrites par l’album est celle imaginée par Edward Bernays, ancien expert en propagande qui a permis à l’industrie du tabac de séduire la clientèle féminine en lui présentant la cigarette comme un outil d’émancipation. On nous expose ensuite comme celle-ci s’est assuré le soutien ou l’inaction des politiciens en finançant leurs campagnes aux États-Unis, berceau de la cigarette, acheminée par centaines de millions dans les poches des GI’s ou sur les navires du Plan Marshall, manipulé le travail des scientifiques à coups de procès et d’organismes de recherche bidon, cultivé son aura d’interdit auprès de la jeunesse, placé ses produits au cinéma, dans le jeu vidéo, dans le sport… Grâce à son sens du rythme et au talent de dessinateur de Stéphane Brangier, l’album, très dense, reste accrocheur. Surtout, il livre des informations incroyables sur la réalité d’une industrie richissime au comportement criminel, et sur le produit le plus meurtrier de l’histoire. Assurément, un livre d’utilité publique.