(© Fabien Veançon)

Comme la Lorraine et la Sarre (projet de Silver région transfrontalière) ou le Luxembourg qui s’apprête à lancer de nouveaux outils (notamment un nouveau statut d’entreprise), la Wallonie entend, elle aussi, renforcer la création d’activités liées à l’économie solidaire et sociale (ESS). Une enveloppe de 23 millions d’euros sur base annuelle a été débloquée à cet effet. « La Wallonie doit profiter au maximum des avantages que ces formes d’entreprenariat collectif, coopératif, ou à finalité sociale, apportent à l’économie régionale. Ces formes d’entreprenariat dynamisent la participation citoyenne qui se sent de plus en plus concernée par le développement de projets économiques. Ces entreprises d’économie sociale permettent aussi de mobiliser l’épargne et de générer des communautés, de nouvelles collaborations. Elles ont un véritable impact sur l’économie locale et in fine, sur la création d’emplois », souligne le ministère concerné, via un communiqué. Des moyens sont attribués à l’AEI, l’agence wallonne pour l’animation économique et l’innovation, afin de sensibiliser les étudiants wallons à l’économie sociale. L’AEI se voit également confier la tâche de lancer les bourses citoyennes qui permettront aux futurs coopérateurs de lancer leurs projets. La mise en place d’un soutien aux coopératives de travailleurs (en France, aujourd’hui, 6 à 8 % des transmissions d’entreprises se font via le modèle SCOP) est également à l’étude.