benoitdoremus_entachycardie-cover-BDAvec son quatrième album, En Tachycardie, Benoît Dorémus continue à se construire entouré par ses idoles, comme Francis Cabrel, Alain Souchon et Maxime le Forestier, naviguant entre attachement à l’héritage et souci de se réinventer.

Cinq années ont passé depuis 2020, le précédent opus du chanteur natif de Besançon, qui a passé une grande partie de sa jeunesse à Metz. La frilosité de l’industrie du disque a poussé Benoît à se tourner vers le financement participatif, avec succès. « Le soutien du public me touche beaucoup, ça me pousse à aller de l’avant, lâche-t-il. Cette longue maturation m’a aussi permis de prendre du temps pour écrire, tout en permettant aux chansons d’avoir une vie sur scène. » La reconnaissance de plusieurs grandes figures de la chanson française a beaucoup compté dans la carrière de Benoît Dorémus. Ami de Renaud, avec qui il fit un bout de chemin, il collabore ici avec Maxime Le Forestier, qui a composé le titre Mon petit adultère, Alain Souchon, qui apparaît sur Dernièrement (acte V), « La frilosité de l’industrie du disque a poussé Benoît à se tourner vers le financement participatif, avec succès »  et surtout Francis Cabrel. La légende à moustaches a en effet convié Benoît à une résidence amicale pour l’aider à préparer son album, et l’a invité à assurer toutes les premières parties de sa tournée à venir. « Maxime et Francis s’interrogent sur l’avenir de la chanson française, qui dispose d’une jeune génération talentueuse mais invisible dans les médias, déplore Benoît Dorémus. C’est presque devenu quelque chose d’underground ! »Attaché à cet héritage, via les nombreuses références, dans le son, dans la voix, dans les textes de En Tachycardie, Benoît Dorémus sait aussi s’en détacher. Notamment grâce à une production élégante et discrète où Rodriguez croise Ennio Morricone ou MGMT, du quatuor à cordes à quelques fulgurances vocales rappelant le rappeur Eminem, qu’il admire. Entre angoisses et émerveillement, à l’image de son parcours, ce nouvel album de mots triturés à souhait transforme des histoires du quotidien en récits malins et touchants.

En Tachycardie, sortie le 5 février
www.benoitdoremus.fr