Jean Dib Ndour©DR

Un café littéraire à Metz ? Il fallait y penser et Jean Dib Ndour l’a fait. Le 14 juillet dernier, ce Sénégalais passé par l’hôtellerie inaugurait le M-Tiss rue de La Fontaine. Un lieu dédié aux livres et à la culture qui prône aussi le partage et le vivre-ensemble, ce qui n’est pas un luxe en ces temps plus contractés que détendus.

Un minitel devant la porte (qui intrigue ou inspire la nostalgie, selon les générations), un sapin de livres derrière la vitrine, un comptoir recouvert de unes françaises et internationales, une bibliothèque ouverte au troc et de la littérature qui s’immisce jusque dans les toilettes. Bienvenue au M-Tiss, avec son intérieur très rétro : des tables d’écoliers, de vieilles machines à écrire et autres antiquités pour vivre son instant présent au passé.

Inauguré le 14 juillet dernier, l’unique café littéraire de la ville de Metz n’a pas tardé à faire parler de lui dans la presse locale, et même outre-Rhin, à la grande surprise de son propriétaire, toujours disposé à parler de cet endroit métissé. « La première chaîne allemande, Das Erste, est venue en décembre faire un reportage pour une émission culturelle à forte audience. J’ai halluciné ! », raconte ce dernier. Jean Dib Ndour n’est pas du genre à rouler des mécaniques. Ça saute au yeux. Ce Sénégalais débarqué en France en 2002 a le contact facile, un sourire à dérider une météo maussade… et donc un penchant prononcé pour la modestie, en tout cas une certaine discrétion. Témoin ce tableau réalisé par un ami artiste, accroché derrière le bar, où il apparaît en académicien. L’œuvre, comme la posture, interpelle. « Je n’en suis pas encore là ! », plaisante, un brin gêné, ce père de famille devant ce costume un peu trop large pour ses épaules.

Si la littérature sert de socle à ce lieu singulier, ce n’est pas un hasard. Elle a bercé l’enfance de cet apôtre de l’ouverture et du mélange qui a roulé sa bosse dans l’hôtellerie à Londres et au Luxembourg, avant de voler de ses propres ailes. C’est d’ailleurs dans la capitale anglaise que lui est venue l’idée d’un café littéraire, après avoir fréquenté bon nombre d’endroits cosy où il aimait aller se détendre et bouquiner. Pour cet adepte des livres sachant aussi manier la plume – il a auto-publié deux ouvrages, Itinéraire d’un enfant d’Afrique (2014) et Soleil voilé (2017) – la culture est un chemin tout tracé pour s’enrichir et s’ouvrir aux autres. C’est d’ailleurs devenu la devise de son établissement : « Au rendez-vous du donner et du recevoir. » Un désir de partage qui se prolonge sur des marque-pages, qu’il se plaît à distribuer à ses nouveaux clients, tel une main tendue. Ils sont agrémentés de citations diverses, recopiées à la main, qui font office de nectars spirituels à consommer sans modération. Exemple : « Sourire à la vie, sourire aux autres, c’est faire sourire son propre destin. » Assurément à méditer dans un monde phagocyté par les populismes et la peur d’autrui. D’où l’intérêt de créer un havre comme le M-Tiss, où la culture ne s’embarrasse pas des origines et des religions, mais s’exprime de différentes façons au gré des rendez-vous. Ici une rencontre philo, là un échange linguistique, du théâtre ou encore des parenthèses musicales en compagnie d’artistes locaux…

On se plaît à venir lire, travailler ou juste discuter dans ce café où le fond sonore épouse la tranquillité ambiante de l’après-midi, sur une partition classique, jazz ou africaine. Le soir, l’ambiance se fait plus décontractée, bon enfant, avec un choix de boissons qui joue la carte du local, notamment du vin et de la bière bio, et même du whisky enraciné dans la région. Le tout accompagné de planches fleurant bon le terroir (fromage et charcuterie), auxquelles le maître de céans a associé des noms d’écrivains célèbres : Verlaine, né à Metz, Rabelais, qui y a vécu, ou encore Léopold Sédar Senghor, originaire comme lui de la commune de Joal-Fadiouth, au sud-est de Dakar, qui fut le premier Africain à siéger à l’Académie française. Une fierté pour Jean Dib Ndour, dont le cœur bat autant pour sa terre natale que pour la Moselle.

16 Rue de la Fontaine, 57000 Metz
www.m-tiss.fr