A. Keff, M. Valente, C. Keff, F. Keff, M. Keff. ©DR

Le 26 avril dernier, le Domaine de la Klauss devenait membre de la prestigieuse association Relais et ChâteauxUne récompense qui vient s’ajouter au Villégiature Award obtenu en 2018 par cet établissement haut de gamme basé à Montenach.

La belle histoire du Domaine de la Klauss se poursuit. Après avoir obtenu, en 2018, un Villégiature Award, remis aux plus beaux hôtels d’Europe, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie, cet hôtel-spa chic et rustique a été intronisé dans le cercle prestigieux de Relais et Châteaux. La cérémonie, qui a eu lieu le 26 avril dernier, en présence notamment de Philippe Gombert, président international de l’association et de Patrick Weiten, président du Département de la Moselle et de Moselle Attractivité, confirme la belle réputation de cet établissement 4 étoiles façonné par Alexandre Keff, un pilote de ligne (toujours en activité) qui a décroché les étoiles en réalisant un vieux rêve. Cet aboutissement est aussi celui d’une famille, puisque le Domaine de la Klauss complète l’Auberge de la Klauss, une adresse bien connue en Moselle, où son père Charles et son chef cuisinier de frère Frédéric dorlotent la Lorraine à travers des plats à la fois actuels et traditionnels.

Depuis son inauguration en 2016, la Klauss a connu une ascension fulgurante, comme en témoigne son taux d’occupation frôlant les 100 %. L’investissement – près de 5 millions d’euros – aura été à la hauteur du résultat, à l’image des 28 chambres et suites aux pierres apparentes qui contribuent à la sérénité des lieux, dans le cadre paisible de Montenach, au cœur du pays des Trois Frontières (France, Luxembourg, Allemagne). La plus emblématique est sans conteste la suite panoramique Simone, située au sommet d’une tour. Quatre-vingt mètres carrés de confort décontracté avec vue imprenable sur une colline verdoyante. Tentant vous avez dit ?

Très tentant aussi le spa Gemology de 800 mètres carrés, comprenant entre autres délices sauna, jacuzzi et hammam, mais aussi 5 salles de soins, une salle de fitness et une piscine extérieure, intégrée cette année à ce cocon dévolu au bien-être. Un cocon doré où il est possible de tester le plaisir des papilles en prenant place à l’une des tables du restaurant gastronomique, le K, où le chef Benoît Potdevin, passé notamment par le Magasin aux Vivres à Metz (1 étoile Michelin), décline une carte « moderne, légère et raffinée ». Trois mots qui vont comme un gant au Domaine de la Klauss, à propos duquel son parrain, le pétillant Nelson Monfort, n’a pas tari d’éloges, soulignant au passage l’audace de son créateur. « Alexandre a osé un pari fou. C’est une très belle réussite hôtelière et surtout humaine ». Et un joli conte de fée.

www.domainedelaklauss.com