Brigitte© Shelby_Duncan

Brigitte est la femme, ou plutôt les femmes. Au fil des chansons, Sylvie Hoarau et Aurélie Saada prennent les visages et les corps de toutes les figures féminines, de l’amazone à la sensible, « la profonde, la légère, la maman et la putain. » Dans leur musique, il y a Donna Summer et Véronique Sanson, il y a la voix aérienne d’Aurélie et le timbre plus grave de Sylvie, la guitare électrique et les arabesques mélodiques du Maghreb et ce piano émouvant qui rappelle les grandes heures de la variété française. Sur Nues, leur troisième album, le roi des instruments prend une grande place. Composé entre Paris et Los Angeles, édité sur leur propre label, ce nouvel opus de Brigitte respire l’indépendance et la sensibilité. Impossible de les réduire à un cliché : les deux artistes suivent leurs envies et façonnent une musique libérée, lancinante, à cœur ouvert. L’auditeur ressort sous le charme, caressé et écorché.

Le 17 avril à la Rockhal d’Esch-sur-Alzette.