Anna Amorosi est une femme simple et blessée par la vie. Mais elle est aussi intelligente, belle, sensuelle et séduisante. Elle est encore la femme du riche comte Roberto Clerici Venosa avec lequel elle forme un couple atypique. Ce livre de Jean-Noël Schifano est un portrait de femme confrontée aux pièges de l’existence et les tumultes d’une époque, d’une parenthèse dans le temps. Entre 1960 et 1970, le couple voyage en Italie et en Méditerranée, à partir de Naples. C’est une navigation à vue et à plaisirs, d’île en île, de la Procida d’Elsa Morante à la Malte du Caravage, la vie amoureuse et tragique d’une femme qui, dix années durant, fit scandale planétaire, en se jouant jusqu’à son fulgurant assassinat. Paparazzi, voilier magnifique, pouvoir, sexe cru et tarifé, histoires secrètes de l’Italie… Tout cela est raconté par Giannatale, le narrateur et ami d’Anna. Inspiré par des faits réels et historiques précisément documentés, Anna Amorosi renoue avec les meilleures chroniques napolitaines de son auteur. Tout se mêle et s’entremêle, ça va et ça vient de partout. D’entrée de jeu, le ton est donné avec un premier chapitre qui bouscule, surprend, étonne. Tous les amoureux de Naples connaissent Jean-Noël Schifano, écrivain et traducteur (notamment d’Umberto Eco) français, de père sicilien. Mais avant tout napolitain ! D’ailleurs il se flatte volontiers d’avoir été fait, en 1994, « citoyen d’honneur » de cette ville où il a vécu de nombreuses années. Naples est depuis trente ans source de vie et de création pour Jean-Noël Schifano. Naples est présente dans tous ses livres depuis 1981. Il a dirigé l’Institut français de Naples de 1992 à 1998.

Anna Amorosi
par Jean-Noël Schifano, éd. Gallimard