Premier tome d’une nouvelle série après sa trilogie Toxic parue entre 2010 et 2014, Dédales nous plonge à nouveau dans les méandres des univers mutants de Charles Burns. On y assiste à la naissance d’une attraction étrange entre Laurie et Brian, jeune artiste traversé par des images monstrueuses et charnelles. Les scènes des films de série Z qu’il adore se superposent à la réalité dans ce premier tome où l’on retrouve toutes les obsessions de l’auteur : fantasmagorie, érotisme, marginalité au sein d’un récit organique et intrigant, déclinaison d’un univers toujours aussi fascinant.

Aux éd. Cornélius