Baignade Diefenbach © C.Turpin_SarregueminesTourisme

Apparue dans les années 90, l’expression « Ligne Maginot Aquatique » a de quoi surprendre. Elle fait référence à ce système d’inondations défensives conçu au début des années 1930 pour combler le vide qui existait entre les régions fortifiées de Metz et de la Lauter. Elle faisait partie de ce qu’on appelait la « trouée de la Sarre ». L’ensemble était constitué de 8 barrages et 6 étangs-réservoirs qui utilisaient l’eau de trois rivières (Sarre, Albe et Mutterbach). En 2010, sous l’impulsion du département de la Moselle, une route de la Ligne Maginot aquatique voyait le jour dans une optique de valorisation du territoire. Depuis, les amateurs de tourisme militaire ont la possibilité de découvrir les vestiges de cette barrière naturelle méconnue qui était renforcée par la présence de casemates, de blockhaus et de fortifications de campagne. Des visites guidées sont offertes par le cercle des Amis du Pays d’Albe, qui propose différentes formules en fonction des demandes, avec par exemple un départ de Sarralbe en direction de Hoste. « On commence par une introduction présentant notamment la partie technique du système d’inondations, avant de se rendre sur le terrain, au contact des vestiges, en nous appuyant sur des photos d’époque », explique Philippe Keuer, guide bénévole. Comptez 4 heures pour une visite complète.

www.mosl-tourisme.fr