© DR

Faire d’une pierre deux coups en intégrant les réfugiés sur le marché du travail sarrois tout en palliant le manque cruel d’aides-soignants dans la région : c’est l’objectif d’un projet pilote qui démarre ce mois-ci chez nos voisins. Cette offre s’adresse aux réfugiés dont la demande d’asile a été acceptée et qui s’intéressent au domaine de la santé. Cela concernerait entre 100 et 200 personnes. Le projet prévoit une première phase de stage pratique qui dure un mois et que le candidat à la formation pourra réaliser dans un hôpital ou une maison de retraite. S’ensuit une formation théorique d’un an au cours de laquelle les candidats retenus pourront préparer le diplôme de fin d’études secondaires requis pour tous les postulants à un apprentissage comme aide-soignant. Le projet est financé à hauteur d’environ deux millions par le Ministère sarrois de la Santé et également subventionné par le gouvernement fédéral de Berlin.