Populisme ! Le mot fait partie des termes à la mode. Il pimente les débats sans que l’on sache vraiment ce qu’il signifie. Cas Mudde et Cristóbal Rovira Kaltwasser apportent un éclairage

Populisme. Pas un jour sans que les politiques, entre autres, le dégainent dans le cadre de débats, pour dénoncer des idées ou des actes. Le populisme a bon dos car force est de constater que sa « plasticité » en fait un générique malléable qui sert à qualifier bien des « choses ». Mais que désigne vraiment le populisme ? Qui sont ceux qui l’incarnent au mieux ? Quels rapports entretiennent le populisme et la démocratie ? Quelles sont les racines du populisme et les ripostes qu’il est possible d’activer pour le contraindre ? C’est à toutes ces questions que répond cet ouvrage paru, en anglais, aux Presses universitaires d’Oxford et rédigé par Cas Mudde, professeur à l’université de Géorgie (États-Unis) et Cristóbal Rovira Kaltwasser, professeur à l’université Diego Portales (Chili). Et que la Fondation Jean-Jaurès, la Fondation européenne d’études progressistes et les éditions de L’Aube ont souhaité rendre accessible au public francophone. Toute la première partie du livre vise à définir, a minima, ce qu’est le populisme : une idéologie qui considère que la société est séparée entre deux camps à la fois homogènes et parfaitement antagonistes, avec « le peuple pur » et « l’élite corrompue », et qui prétend que la politique ne peut être que l’expression de la volonté générale du peuple. Cette définition précisée (qui n’est nullement gravée dans le marbre comme une vérité absolue), les auteurs s’attachent ensuite à l’affiner, à l’illustrer et à mettre en lumière ce qu’elle génère comme conséquences, ce qui véritablement s’apparente à du populisme et ce qui s’en distingue. Ce « guide » à la fois théorique et pratique, accessible au grand public, permet de mieux comprendre le populisme et, éventuellement, de s’en… préserver.

Brève introduction au populisme
par Cas Mudde et Cristóbal Rovira Kaltwasser.
Coédité par la Fondation Jean-Jaurès et les éditions de L’Aube, 2018.