SORTIE LE 12 AVRIL 2017

La scénariste et réalisatrice Maysaloun Hamoud ne pensait certainement pas faire l’objet d’une fatwa en signant son premier long-métrage, Je danserai si je veux (In Between dans la version originale), comme elle l’annoncé au mois de mars. Primé dans divers festivals, notamment à Saint-Sébastien et Toronto, son film raconte l’histoire de trois femmes palestiniennes qui décident de vivre leur vie comme elles l’entendent, sur fond d’alcool, de drogue et d’homosexualité.

Installées à Tel Aviv, Laila, une jeune avocate, et Salma, une serveuse DJ, accueillent dans leur appartement Nour, une étudiante plus jeune et plus religieuse qu’elles… Je danserai si je veux est autant le récit d’une amitié électrique et pulsionnelle que d’un désir d’émancipation de trois femmes révoltées qui décident de rompre avec les carcans familiaux et religieux et les tabous de la société arabo-israélienne.