crosswind

Le premier film de Martti Helde s’attaque à une page d’histoire du peuple estonien déporté dans des camps de travail par le régime stalinien. Le cinéaste met en lumière un sujet qui lui tenait à cœur, son grand-père ayant été lui-même envoyé dans ce genre d’endroit, en Sibérie. Fruit d’un travail de longue haleine, Crosswind – La croisée des vents se distingue aussi par le pari audacieux du jeune réalisateur, qui fait preuve d’une belle maîtrise pour son baptême du feu. Ce dernier a en effet choisi de figer les acteurs dans la plupart des scènes, tournées en noir et blanc, pour mieux traduire les instants que décrit Erna Tamm (Laura Peterson) dans les lettres à son mari. Martti Helde a basé ce personnage central sur une personne ayant réellement existé, qui fait partie des survivants qu’il a tenu à rencontrer pour préparer son œuvre et lui donner de l’épaisseur.