(© Illustration : Philippe Lorin)
Tout s’est arrêté au soir du vendredi 13 novembre 2015 pour Graziella et Jef, Béatrice et Maurice, les parents de Marie et Mathias, fauchés au Bataclan par une rafale de kalachnikov. Depuis, une année est passée mais la douleur reste aussi vive qu’au premier jour. Le 12 novembre prochain, à Metz, sur le site TCRM Blida, une grande soirée de concerts, d’humour et de danse, est donnée en leur hommage sous l’égide de l’association Marie et Mathias.

Un deuil impossible à faire pour ceux qui ont perdu leur unique enfant. Alors, pour faire de leur douleur un combat, ils ont décidé de faire vivre au présent leur mémoire en créant l’association Marie et Mathias. L’objectif pour les parents, les proches et les amis du jeune couple est de perpétuer, en toute simplicité, les valeurs qu’ils incarnaient et les passions qu’ils partageaient. Marie aimait la danse et la mode, Mathias le BMX et la musique. En mai dernier, l’association organisait, le temps d’un week-end, son premier événement mémorielle à TCRM-Blida avec la tenue d’un grand vide-dressing et des démonstrations de BMX, le tout sur fond musical électro-pop. Avec plus de 1500 participants, l’initiative a connu un succès fulgurant.

Fort de ce résultat, les membres du bureau de l’association décident d’aller plus loin en créant une bourse pour soutenir les projets collectifs ou individuels de jeunes, baptisée Marie et Mathias Projects. Une bourse alimentée par les bénéfices générés par les actions de l’association et les dons de ses adhérents. Marie et Mathias sont devenus, malgré eux, le symbole d’une jeunesse qui, par sa seule joie de vivre, est plus forte et plus exemplaire que tous les fanatismes religieux.« C’est une manière pour nous de combler cet énorme vide laissé par la disparition aussi brutale qu’injuste de Marie et Mathias. Une façon de continuer à les faire vivre et d’essaimer la formidable énergie qu’ils mettaient dans tous leurs projets » tient a préciser Maurice, le papa de Marie. Aujourd’hui, Marie et Mathias sont devenus, malgré eux, le symbole d’une jeunesse positive et entreprenante. Une jeunesse qui, par sa seule joie de vivre est plus forte et plus exemplaire que tous les fanatismes religieux.

Depuis sa récente création l’association réunit 300 membres tous animés par la même volonté d’agir pour que la mort de Marie, de Mathias et de toutes les victimes du terrorisme servent d’étendard à une jeunesse portée par des valeurs de tolérance, de partage et de solidarité. Un an après, pour ne pas oublier, pour rendre hommage à la mémoire d’une jeunesse assassinée, l’association organise le 12 novembre prochain, toujours à TCRM Blida, une grande soirée festive avec au programme de l’humour, de la danse, du BMX et en point d’orgue un concert inédit. Sur scène se succéderont des artistes confirmés, comme Cascadeur (victoire de la musique 2015) et Chapelier Fou, ou en devenir, comme les Messins de Bamboo et les Nancéiens de Hoboken Division. L’humoriste Julien Strelzyk ouvrira le bal dès 18 heures avec les derniers sketches de son nouveau stand up, puis les copines de l’école de danse de Marie proposeront une chorégraphie.

Enfin, pour la bonne organisation de la soirée, l’association mobilise une trentaine de bénévoles. Tous les artistes ont accepté spontanément de se produire gracieusement pour soutenir les projets de l’association et commémorer en musique le souvenir inaltérable de Marie et Mathias. L’événement, voulu comme une ode à la vie par les parents, devrait rassembler près d’un millier de personnes.