Quatre ans après nous avoir menés à la découverte de l’Argentine moderne avec Mapuche, Caryl Ferey nous fait découvrir le Chili d’aujourd’hui où plane encore l’ombre de la dictature de Pinochet. L’auteur parle de ce nouvel opus avec bonheur : « Il y a surtout un roman dans le roman (…) La profondeur des personnages crée l’empathie. Entre Stefano, l’ancien gauchiste revenu d’exil pour y monter un cinéma de quartier, Gabriela la jeune vidéaste au destin de machi (chamane Mapuche) contrasté, et Esteban, gosse de riches devenu l’avocat des causes perdues spécialisé dans le sabotage tout azimut, mon cœur balance d’une joie féroce au désespoir ici institutionnel. »