Menaces écologiques, explosion démographique et révolution numérique. Ce sont les défis que les Occidentaux doivent relever. Dans Comptes à rebours publié chez Fayard Hubert Védrine pose les problématiques à venir.

« Pour comprendre notre monde, il faut se défaire de nos chimères, rejeter nos œillères et l’analyser avec un œil réaliste, non idéologique, ni occidentalo-centré, ni occidentalo-expiateur, saisir les tendances de fond, les déplacements des « plaques tectoniques », sans tomber non plus dans une futurologie fantaisiste dissertant sur le monde de 2070 ou de 2100 », écrit Hubert Védrine en « ouverture » de son dernier ouvrage au travers duquel, il dresse un état des lieux lucide, de notre « temps ». Pour l’ancien ministre des Affaires étrangères de 1997 à mai 2002, trois comptes à rebours s’égrènent et sont autant de menaces : les menaces écologiques, l’explosion démographique qui, avec les migrations qui en découlent, semblent totalement maîtrisables, enfin, la révolution numérique qui bouleverse l’organisation des sociétés et l’économie mondiale. Dans ce monde agité, sans gouvernance globale ou véritable « communauté internationale », les Occidentaux ont perdu le monopole de la conduite des affaires. Quelles sont les lignes de conflit à venir ? Comment les prévenir ? L’Union européenne et la France seront-elles à la hauteur de cette nouvelle donne géopolitique ? Ce sont à ces questions, et à bien d’autres encore, que tente de répondre Hubert Védrine pour nous faire comprendre ce qui se joue et nous dévoiler, aussi, quelques scénarii pour l’avenir. « Comment conjurer les menaces », c’est d’ailleurs le sous-titre de cet essai qui s’accompagne également de ses interventions publiques majeures entre 2013 et 2018. Hubert Védrine a déjà écrit plusieurs livres, notamment  Les Mondes de François Mitterrand, également chez Fayard.