SORTIE LE 27 MARS

Pour son 3e long-métrage après Sale temps pour les pêcheurs (2009) et Mr Kaplan (2014), Álvaro Brechner se penche sur l’histoire de son pays, l’Uruguay, et plus précisément la dictature militaire qui l’a entaché de 1973 à 1985. Le cinéaste a privilégié une approche plus psychologique que politique dans ce film axé autour de trois prisonniers politiques, membres du Mouvement de libération nationale Tupamaros. Mauricio Rosencof, Eleuterio Fernandez Huidobro et José Mujica subiront les pires traitements durant leur 12 ans de détention, mais feront preuve d’une résistance hors normes pour déjouer la folie, but recherché par leurs géôliers. C’est d’ailleurs cette volonté sans faille que Álvaro Brechner met en lumière dans ce film parfaitement maîtrisé et documenté. Deux de ces otages poursuivront leur engagement politique, à commencer par Mujica, qui deviendra président de ce pays de trois millions d’habitants de 2010 à 2015. Il est incarné à l’écran par l’acteur espagnol Antonio de la Torre (Que Dios Nos Perdone), impeccable dans ce rôle fort en symbole.