Anastasia Aqua Toffana Carré – Alexandre Lacombe© DR

DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022

La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère particulièrement riche en événements ;  du fait de calendriers chargés par les reports de la saison précédente notamment. Dans les pages qui suivent, nous avons sélectionné plusieurs temps forts de l’actualité culturelle en Lorraine : théâtre, musiques d’aujourd’hui, expositions aux quatre coins de la région. Si l’accueil redémarre tout juste, la créativité et la diversité n’ont elles jamais été mises entre parenthèses. Les artistes de tous horizons et de toutes sensibilités que nous avons choisi de vous présenter ici en sont les preuves bien vivantes.


Le Gueulard Plus de Nilvange nous offre trois talents émergents de la scène féminine francophone sur un plateau : Claire Faravarjoo, Londe et Anastasia déclinent la pop, le r’n’b, l’électro, la soul au sein d’univers riches en émotions.

Trois personnalités, trois styles au croisement de diverses influences : les jeunes artistes qui se succéderont sur la scène du Gueulard Plus s’inspirent d’horizons multiples pour affirmer leur singularité. Leur point commun : être toutes trois signées sur le label strasbourgeois #14, et dessiner une musique d’aujourd’hui en faisant appel aux mêmes émotions viscérales qui nous font chavirer.

Claire Faravarjoo a conquis une bonne partie des scènes de festivals dès l’ouverture de son Nightclub, premier album alimenté par une pop vibrante, puisant dans l’énergie incontrôlée des clubs. Cocktail entre disco et électro marqué par des textes ciselés et incisifs, Nightclub évoque ces soirées où l’on danse et s’abandonne, et résonne de récits de combattante qui donne et reçoit les coups, les transformant en une même poésie brute.

Les influences d’Anastasia sont plutôt à chercher du côté du blues et de la soul-music. Un groove entre ombre et lumière distillé sur ses albums Beau parleur et Aqua Toffana, le tout sur une instrumentation à la fois organique et électrique. Ses chansons, sur le ton du conte moderne, ne nous épargnent pas, évoquent la complexité des sentiments, des relations humaines, l’intolérance et la cruauté sur une musique et des textes d’une douceur souvent trompeuse. Quant à Londe, sa voix puissante et sensible s’exprime au sein d’un Patchwork (du nom de son premier EP sorti en mars 2021) de r’n’b, pop, soul et trap. A la différence de ses deux consœurs du label #14 records, Londe s’exprime en anglais, mais sa musique n’en est pas moins touchante et expressive. On retrouve des esthétiques variées, mais la même efficacité, au sein de ce triple plateau féminin sous le signe de la découverte.

Le 27 novembre 2021 au Gueulard Plus de Nilvange

www.legueulardplus.fr