Le Château de Courcelles à Montigny-lès-Metz accueille une rétrospective composée d’une cinquantaine d’œuvres du peintre Dominique Mulhem, plongé depuis les années 70 dans l’exploration d’un hyperréalisme troublant.

Cadillac Dominique Mulhem (© DR)Regarder une œuvre où un visiteur regarde une œuvre, « en ne sachant pas, si, à cet instant, une autre personne nous regarde, regardant… » : les séries Appropriation art et le Musée Imaginaire de Dominique Mulhem reflètent bien la sensation de vertige suscitée par ses peintures hyperréalistes, réalisées à l’aérographe. « Ce qui me séduit, ce sont les sensations apportées par la technique, accéder à une maîtrise, explique-t-il. Je me vois comme un artiste mais aussi comme un chercheur ». Derrière ses personnages sont reproduites des peintures de grands maîtres tels que Klimt, Picasso, Lichtenstein, David, Ingres ou encore Michel-Ange. Il interroge ainsi la notion de regard, tout en se livrant à une exploration passionnée de la technique de ces maîtres, afin de retrouver leurs gestes et leur ressenti.

« Je me vois comme un artiste mais aussi comme un chercheur »

Fasciné depuis ses débuts par le travail sur la perspective, Dominique Mulhem devient dans les années 80 un pionnier de la peinture holographique, qui lui ouvrira les portes des musées du monde entier. Ses holopeintures détournent la lumière par des jeux de miroirs, utilisant des lasers, faisant de ses peintures « des sculptures de lumière, des miroirs enregistrés. Les artistes ont été les premiers à s’intéresser au digital : la technologie a toujours fait partie de nos outils, Léonard de Vinci avait déjà cette démarche ». Motivé par le plaisir de disséquer la réalité et la technique, livrant de troublantes compositions entre pop-art, surréalisme et hyperréalisme, Dominique Mulhem joue avec nos perceptions et notre rapport à l’art, détournant, piratant, glissant des éléments incongrus dans des compositions où la réalité omniprésente ne semble tenir qu’à un fil. 

Du 21 mars au 10 mai au
Château de Courcelles à Montigny-lès-Metz
Du vendredi au dimanche, de 14h à 18h – Entrée libre
www.montigny-les-metz.fr
www.mulhem.com