Le festival La BD s’en va-t’à Malbrouck constitue un temps fort de cette édition 2017 du festival Kirby super-héros. Réunissant une quarantaine d’auteurs dont Hermann (notre photo), Grand Prix du festival d’Angoulême, l’événement propose aussi expositions, conférences, spectacles et animations.

Le week-end du 3 au 5 juin au Château de Malbrouck synthétise tous les aspects de cette édition 2017 du festival Cabanes consacrée à Jack Kirby, maître des comics et ancien combattant de la bataille de Dornot en 1944 : la bande dessinée avec la grand-messe que constituera La BD s’en va-t’à Malbrouck, le thème de la guerre avec des reconstitutions et l’exposition Les Héros dessinés (voir ci-dessous) et enfin le spectacle vivant, au cœur de l’identité du festival mosellan. « Le festival à Malbrouck sera bien sûr l’occasion pour les amateurs de bande-dessinée de rencontrer des auteurs et d’assister à des conférences, mais c’est aussi un moyen de faire découvrir le Château de Malbrouck, de séduire les férus d’histoire à travers une exposition et des reconstitutions, les plus jeunes à travers des animations… Il était important de faire des propositions à tous » explique l’organisation.

Un parrain d’exception en la personne de Hermann Huppen alias Hermann, récompensé cette année par le Grand prix du festival d’Angoulême.Le parrain de ce tout premier rendez-vous consacré à la bande dessinée au niveau du département sera Hermann Huppen alias Hermann, récompensé cette année par le Grand prix du festival d’Angoulême.

Le créateur de Jeremiah, Sarajevo-Tango ou le western Comanche sera accompagné d’une quarantaine d’auteurs, qui présenteront leurs albums et se prêteront aux dédicaces. Davide Fabbri, Maryse et Jean-François Charles, Jean-Yves Mitton, Céline Wagner, Joël Alessandra, Kris, Gene Ha et Gary Erskine sont quelques-uns d’entre eux ; des figures de la bande dessinée européenne comme de la scène comics.

The Losers, bande dessinée méconnue de Jack Kirby, inspirée de son expérience traumatisante en Moselle sera célébrée en amont du festival, préfigurant la parution en fin d’année chez Casterman d’un épisode des aventures de Lefranc, Les Batailles de Moselle, par Olivier Weinberg (planche-a-desseins), qui sera présent lors du week-end. Le réalisateur Laurent Segal, le journaliste Xavier Fournier et l’auteure Céline Wagner animeront des conférences. Un village du livre et une ludothèque accueilleront les visiteurs.

Un spectacle de danse butô, de l’artiste berlinois Valentin Tszin, représenté par Ksenia Mozhayskaya, un dîner-spectacle autour du flamenco avec le groupe Minerva Nueva, un concert du trio jazz-bossa nova d’Isabelle Lorelli se tiendront durant ces trois jours. Concernant les animations, des ateliers d’acrobatie, une chasse au trésor et la présence de reconstitutions qui redonneront vie aux soldats des différents conflits de l’Histoire achèveront d’enrichir l’expérience proposée au Château de Malbrouck. « On pourra déambuler, visiter, se détendre, assouvir sa passion pour la BD ou sa curiosité pour d’autres arts, résume l’organisation. Ce week-end a été pensé comme une fête populaire pour toute la famille. »

Du 3 au 5 juin au Château de Malbrouck à Manderen
www.kirbysuperheros.fr

 


IMAGES DE GUERRE

L’exposition Les Héros dessinés, de la guerre de Troie à la Guerre des Étoiles au Château de Malbrouck illustre, avec le concours de nombreux travaux d’auteurs de bande-dessinée une histoire, et un art, marqués par les conflits. Une salle dédiée à l’Antiquité est placée sous les auspices de Jacques Martin, le papa d’Alix. La salle Jean-François et Maryse Charles présente planches, toiles et croquis du couple à l’origine d’œuvres telles que Les Pionniers du Nouveau monde, War and dreams, Indiana…

Des espaces sont consacrés aux deux conflits mondiaux et à la bande dessinée Les Enfants de la Résistance de Benoît Ers et Vincent Dugomier, avec en avant-première des planches tirées du tome 2 de la série. Le travail du parrain du festival La BD s’en va-t’à Malbrouck, Hermann, est également visible, tout comme bien sûr celui de Jack Kirby. Les guerres imaginaires trouvent aussi leur place dans l’exposition, avec des auteurs comme Gary Erskine, Gene Ha et Davide Fabrri, qui prolongent l’univers de Star Wars.