SORTIE LE 6 JUIN

De l’émotion et du rire. On passe de l’un à l’autre dans le nouveau film de Javier Fesser. Il est beaucoup question de différence mais aussi de normalité dans Champions. Rien de surprenant quand on aborde la question du handicap. Comme d’autres de ses pairs l’ont fait avant lui – que l’on pense par exemple au Huitième jour de Jaco van Dormael (avec l’étonnant Pascal Duquenne) – le cinéaste madrilène aux 6 Goya (les César espagnols) a fait appel à des acteurs handicapés dans un souci d’authenticité. Ces derniers (10 au total) forment une drôle d’équipe de basketteurs. Car il est question de basket-ball dans ce film qui raconte l’histoire de Marco, entraîneur d’une équipe de haut niveau qui a maille à partir avec la justice après une conduite en état d’ébriété. Un comportement qui lui vaut d’être condamné à une peine d’intérêt général. Il devra alors former une équipe composée de personnes ayant une déficience intellectuelle. Une punition au premier abord qui finira par devenir une leçon de vie sur les préjugés.