« Face à l’augmentation du taux d’accidentologie, nous allons faire de la sécurité routière la priorité 2018, même si, dans 90 % des cas, c’est le comportement et non l’équipement qui est en cause », a annoncé Patrick Weiten, le président du Conseil départemental de la Moselle, lors de la présentation du budget primitif de 2018, fin janvier.

Cela se traduit par des investissements en matière d’équipement et d’entretien du réseau routier, à hauteur de 33 millions d’euros mais également par la mise en place d’un « plan sécurité » doté de 2 millions d’euros visant à optimiser l’information, la prévention et la qualité des interventions en cas d’accident.

Deux autres priorités figurent au programme : la modernisation des collèges, dans la continuité des investissements opérés ces dernières années ainsi que l’aide aux territoires. Une enveloppe de 30 millions d’euros est notamment prévue pour favoriser des projets (infrastructures, équipements…) via le dispositif Amiter (Aide mosellane à l’investissement des territoires).