© DR

En octobre 2017, les élus catalans lançaient le processus d’indépendance de la Catalogne. Un an plus tard, le tribunal suprême espagnol a récemment annoncé le renvoi en justice de dix-huit dirigeants catalans pour leur rôle dans la tentative de sécession. L’ouverture de leur procès est attendue pour le début de l’année prochaine. Neuf d’entre eux sont actuellement en détention provisoire. Depuis la Belgique où il s’est exilé, l’ancien président catalan Carles Puigdemont, tente de ranimer la flamme en rassemblant tous les séparatistes afin de poursuivre le rêve d’une Catalogne indépendante. L’étincelle pourrait notamment venir du tribunal au cas où le verdict s’avèrerait sévère. Les accusés risquent jusqu’à 25 ans prison.