Breaking news
  • No posts where found

Table

PÂTISSIÈRE POUR TOUS

(© Vianney Huguenot) Son « côté fifille à lunettes », comme elle dit, n’a pas terni son caractère joliment rock and roll. Rébecca Sciortino, installée à Metz-Magny, est une pâtissière hors-norme, drôle et chaleureuse, inventive et passionnée par le bon goût. Très vite, elle me prévient. « Je suis d’une famille de Siciliens. » C’est-à-dire « je suis de là où on crée et on aime la bonne cuisine. » Après avoir suivi des études générales qui,

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Sur la route des vins de Moselle, à Marieulles, vous pouvez faire escale à L’Escapade, un bistrot-resto élaboré dans la pure tradition familiale. Zoé et Raphaël vous accueillent. Vite, vous êtes dans l’ambiance. Lorsque vous pénétrez sur la Route des vins de Moselle, par Fey, vous franchissez d’abord le lieu-dit Vezon, sur la commune de Marieulles. Vous allez frôler le vignoble Jaspard, « planté à la Bourguignonne, en vigne étroite » et produisant un

CAFÉ SUISSE

À Pont-à-Mousson, à la Rose d’or, au fond de la rue Saint-Vincent, scintille un bistrot aux allures de couteau suisse. Du multi-services ! On y croise du turfiste, du voisin, du touriste, et surtout l’ambiance inimitable du bar de quartier.  Ils font tout, ou presque, ici. Journaux, clopes, jeux, sur la première partie du café. Au fond, le long comptoir annonce l’ambiance typique du bar de quartier, où l’on croise son

ON CONNAÎT L’ÉCHANSON

Fastoche, le jeu de mots, j’avoue. Mais quand les bons vins enivrent les convives, comme les soleils trempent l’horizon, on peut tout se permettre. Même le potache. Surtout à l’Échanson, un savoureux bistrot nancéien.  Dans la rue de la Primatiale, j’ai rencard avec Alex, le patron. Il est neuf heures. J’ai tout en poche, calepin, stylo, bouquin, l’histoire de Richie, mais ce n’est pas le sujet. Le bouquin, c’est pour l’attente,

UNE BANDE DE BELGES ARRIVE…

Arlette, cette première chronique sur les bistrots vous est dédiée ! Savez-vous que dans ma riche carrière de frotteur de zincs et cueilleur de bavardages, vous êtes une étoile ? Par la grâce d’un ami commun, qui eut un jour l’exquise idée de me présenter à vous, nous avons partagé la même table de bistrot. Nous parlions à bâtons rompus, je vous regardais, je vous questionnais, vous me répondiez, vous me souriiez parfois, et

DANS LES RÈGLES DE L’ART

Chez les Vion-Mertens, au Little Grill de Montigny-les-Metz, la qualité des mets et leur exaltation est une affaire sérieuse, c’est même une affaire de famille où les parents, Denis et Fabienne, opèrent en salle tandis que le fils, Jordan, fait merveille aux fourneaux. Hormis quelques glaces artisanales produites en Lorraine, tout, au Little Grill, est fait maison. Jordan, qui œuvre à ravir les papilles des convives, y met un point d’honneur.

CONFIANCE & CONSTANCE

Cela fait 35 ans cette année que le restaurant messin Au coup d’œil est tenu de main de maître par Manuel Da Silva. Proposant une cuisine « bourgeoise », la maison mise avant tout sur la qualité de ses mets et l’entièrement fait maison pour garder sa clientèle sous le charme. Viandes et poissons en sauce ou grillés, charcuteries fines, terrines maison, salades gourmandes agrémentent des cartes renouvelées au fil des saisons. Avec sa

AU NOM DU FILS

En plein cœur de la vieille ville de Thionville, rue de la Tour à deux pas du Beffroi, se trouve le P’tit Bistro d’Ethan, un lieu où redécouvrir la cuisine lorraine et la convivialité de mise dans les bistrots d’antan. Fabrice Ruffaux a dédié sa vie à la cuisine : son diplôme obtenu à l’école hôtelière de Metz, il a tantôt fait des pizzas, tantôt œuvré à la préparation de plats traiteurs, tantôt

LIGNE DE FOY

Place Stanislas à Nancy, le Grand Café Foy est inscrit au paysage pour ne pas dire qu’il est une institution. Si la maison n’a jamais désempli depuis sa création en 1850, le Pavillon Jacquet de la place royale a rarement si bien mérité les dorures qui l’entourent, et pour cause : la parure a trouvé sa perle en la personne de Cyril Monachon. Le maestro est cuisinier depuis près de 30 ans, après avoir

ANDOA DE GÉNIE

Conformément à leur souci de constamment se renouveler, les Experts pâtissiers de Lorraine qui sont 70 sur le territoire ont présenté le mois dernier, la bûche de Noël. Dénommée Andoa, le petit bijou sucré et acidulé se veut en outre éthique ! Elle est, dès la Saint-Nicolas, dans tous les étals des pâtissiers de la Fédération Lorraine des Artisans Pâtissiers. C’est en présence des présidents des fédérations des quatre départements lorrains : Frédéric Derelle de