Société

La Moselle séduit les industriels de la plasturgie

Crea-diffusion.com / FAS – Val de Rueil – 2012 ©DR La filière plasturgie est dynamique en Moselle. Y sont implantées une soixantaine d’entreprises du secteur qui emploient plus de 3 000 personnes. Les groupes internationaux sont présents comme Arkema, Total Rehau ou bien encore Safran. S’y ajoutent de nombreuses PME et PMI innovantes.  Pourquoi cette concentration ? Tout d’abord parce qu’en tant que terre industrielle, le département accueille les grands noms de

explore-grandest.com

© 123RF Ici, le soleil se lève plus tôt… Ici, le patrimoine naturel ou culturel nous permet de nous oxygéner, de nous retrouver, de flâner, de nous émerveiller, de voyager durable. Ici c’est chez nous, c’est chez vous… Pour vous permettre d’explorer le Grand Est sous toutes ses facettes, l’Agence Régionale du Tourisme a recensé les merveilles de la région et vous invite au voyage sur explore-grandest.com. Le site accueille notamment

Strasbourg veut du vert

© 123RF En collaboration avec de multiples experts, l’Eurométropole et la direction des affaires culturelles de la Ville de Strasbourg planchent sur la révision et l’extension du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV), document d’urbanisme dédié au Site patrimonial remarquable de la cité alsacienne, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. S’il est toujours question de mieux protéger la « pierre » et les édifices patrimoniaux, l’une des priorités est

Tourisme : Les Vosges attirent

Remiremont © 123RF Le département des Vosges affiche un bon bilan estival en matière de tourisme. La fréquentation a progressé de 110% pour la plateforme AirBnB. Compte tenu de la crise sanitaire, de nombreux Français ont fait le choix de passer leurs vacances dans l’Hexagone. Entre mi-juin et mi-juillet, la plateforme AirBnB annonce une hausse de plus de 70 % des nuitées réservées, en France, par des voyageurs français par rapport

Éducation : Deux masques par collégien en Meurthe-et-Moselle

Le Département a décidé de fournir des masques aux élèves afin de ne pas faire peser sur les familles des dépenses supplémentaires, sans oublier l’équipement des 500 agents techniques. (Photo G. Berger / CD54) Le conseil départemental avait prévu, dès l’été dernier, de remettre à chaque collégien deux masques « made in Meurthe-et-Moselle ». Une vingtaine d’établissements ont par ailleurs fait l’objet de soins ciblés afin d’être opérationnels à la rentrée sur

Universités : L’UL a fait des progrès

© DR Le nouveau classement de Shanghai qui classe les universités à l’échelon mondial, a été dévoilé mi-août. L’université de Lorraine (UL) retrouve la tranche 201-300 qu’elle avait quittée l’an dernier pour descendre à la tranche inférieure (301-400). Au niveau national l’UL se hisse à la 10e place (sur 30 universités), soit au niveau de Bordeaux, Toulouse 3 et Lyon 1. Bonne nouvelle donc même si cette évolution positive dans

Vivement Noël !

© Illustration : Fabien Veançon De quoi demain sera-t-il fait ? Qui sait ce que l’avenir nous réserve ? Il y a quelques années, ces questions simples s’apparentaient, en France tout du moins, à du pessimisme ou à une forme de spleen existentiel. Elles concernaient une minorité, sans cesse croissante, qui craignait pour sa propre situation, car vivant dans la matrice de l’angoisse quotidienne objective, la précarité. Elles étaient le

QuattroPole : Le vélo à la carte !

© 123RF Le réseau QuattroPole qui fédère Metz, Luxembourg, Trèves et Sarrebruck, a fait de la mobilité à vélo, une priorité.  Cela se concrétise, aujourd’hui, avec la création de deux outils dédiés aux cyclistes : un guide pratique ainsi qu’une carte transfrontalière des pistes cyclables. Où se situent les pistes cyclables sécurisées ? Est-il possible de bénéficier d’un parking dédié ? Qui contacter en cas de pépin technique ? Ces questions, et d’autres encore, sont des freins

Portugal : Toujours plus de Français

©DR Ces dix dernières années, 50 000 Français ont fait le choix de s’installer au Portugal. Et les installations devraient se confirmer. Les motivations : le soleil, le coût de la vie inférieur à 30 % à celui en France, les prix de l’immobilier qui restent attractifs, dès lors que l’on ne souhaite pas s’installer au cœur de Lisbonne et une fiscalité attrayante. Si l’exonération d’impôts pendant 10 ans a été supprimée, les « résidents

Moselle douce

Depuis 2016, Robert Iacuzzo alias Roby fait découvrir Metz et ses alentours au fil de l’eau à la barre du Solis, son bateau-promenade à énergie solaire. Pour ce passionné de contacts humains, de nature et de terroir mosellan, il s’agit avant tout d’offrir une expérience conviviale tout en douceur. À deux pas du plan d’eau de Metz, le soleil brille sur le Quai des Régates où est amarré le Solis.