Breaking news
  • No posts where found

Scène

DANSE SUR L’EAU

Ali Salmi, danseur et scénographe de la compagnie Osmosis, s’inspire pour Waterfloor d’un solo précédemment créé pour le spectacle Territoires intimes de la compagnie Tandem. Un homme debout, « un corps qui se débat »… seul, vraiment ? Sur un écran, son reflet, aux mouvements altérés/modifiés par l’environnement aquatique, se dresse : commence la projection, le face-à-face. Cette nouvelle création d’Ali Salmi, au dispositif scénique et à la musique (qu’il a également réalisé) minimalistes, conçue

MUSIQUE EN GRAND ÉCRAN

Le collectif de vidéastes Paradigme et l’Orchestre national de Lorraine se sont associés pour créer Symphonica visual experience : l’orchestre dirigé par Jacques Mercier, qui interprétera des compositions de John Williams, légende du cinéma hollywoodien, sera truffé de capteurs de mouvements et de fréquences. Les données recueillies serviront de matière aux vidéastes pour projeter en direct, sur des écrans et des volumes, un spectacle visuel en parallèle de l’interprétation des musiciens. « L’objectif

ÉCOUTER LES RÊVES

Après y avoir joué Quartett et La Double inconstance de Marivaux, la compagnie Roland Furieux présentera dans l’enceinte de l’usine Sécofab trois nouvelles créations réunies sous l’appellation Songes à Sécofab. Slogans, d’après le texte de la dramaturge russe Maria Soudaïeva, est le fruit d’une collaboration avec des femmes de toutes générations de la région de Sarralbe, qui déclameront sur scène les appels et prières exclamatives condensés dans ce poème de

CRÉATIONS SOUS VERRE

La Halle Verrière de Meisenthal accueille la diffusion, dans le cadre de Cabanes, du dernier spectacle du Cirque Inextrémiste, mais également les résidences de leurs deux futures créations. Depuis 2004 et la réhabilitation du Site Verrier de Meisenthal, l’association CADHAME, qui gère l’imposante Halle Verrière, a fait du soutien à la création et de l’accueil des artistes son axe privilégié. « Une dizaine de résidences ont lieu chez nous chaque saison, et

SONORES & INTERACTIVES

À partir du 20 juin, le Sentier des Cabanes sonores, à la pointe de l’Île du Petit Saulcy à Metz, dans les jardins de l’Hôtel du Département, placera sur votre chemin une série d’installations sonores et participatives : des œuvres invitant à une rencontre de l’esprit et de la main du visiteur avec la technologie, l’art et la nature. Les visiteurs de la capitale mosellane lors des fêtes de fin d’année connaissent

ENTRÉE DANS LA DANSE

Après l’énergie brute de Jeff Herr Corporation, un duo pop avec la chanteuse Suzy K et l’expérience The Wee hours avec Sascha Ley, Laurent Payfert fait ses débuts en tant que compositeur avec Danse sucrée, un album en forme de point de départ avec Damien Prud’homme au saxophone, Jean-Marc Robin à la batterie et Murat Öztürk au piano. Contrebassiste influencé par les musiques du monde, Laurent Payfert a souhaité « faire

CUIVRES EN VADROUILLE

En 2005, après sept années passées sur l’île de la Réunion, Céline Bonacina revient en métropole avec un projet en tête : fonder un trio sans instrument harmonique. Elle-même aux saxophones, elle est rejointe par Olivier Carole à la basse et Hary Ratsimbazafy à la batterie. Ce projet particulier est l’occasion de rassembler une foule d’invités : le guitariste vietnamien Nguyên Lê sur l’album Way of life, le chanteur et guitariste malgache Charles Kely,

ASCENSION ÉLECTRISANTE

L’Electric Epic du saxophoniste aventurier Guillaume Perret pourrait être le nom d’une machine volante qui aurait pour mission d’explorer « vers l’infini… et au-delà » des systèmes jazz connus. Son premier album, en 2012, reçoit le patronage de John Zorn, qui le sort sur son label Tzadik à l’écoute de Brutalum Voluptuous, sorte de balade extra-terrestre entre les stratosphères. Avec Open me, sorti l’an passé sur son propre label, Kakoum !, Guillaume Perret

DYNAMIQUE DUO

Amis de longue date, avides de voyages, naviguant entre standards pop, jazz métissés et monstres sacrés, le trompettiste Stéphane Belmondo et le pianiste Jacky Terrasson forment le second duo d’exception à monter sur la scène du JazzPote Festival. La première rencontre entre Stéphane Belmondo et Jacky Terrasson a lieu à Paris à la fin des années 80, au sein du quintet du contrebassiste Pierre Boussaguet, où joue également Lionel, le frère de

CHAMP LIBRE

Joueur de bugle et de trompette autodidacte, René Dagognet fait ses débuts dans le jazz après une rencontre avec Henri Texier. Affectionnant les périodes contemporaines de la musique jazz, il jouera aux côtés de Jeff Gilson, Michel Barrot, Denis Moog, tout en s’investissant également dans le domaine de la musique improvisée et de la salsa. Ce curieux émérite dirige notamment l’ensemble Bernica au sein de la compagnie Latitude 5.4, et