Breaking news
  • No posts where found

Scène

APRÈS LA FRONTIÈRE

Le chemin du migrant dans sa demande d’asile est-il plus long que sa traversée des mers et des déserts ? C’est la question posée par l’artiste Amar Bellal lors d’une marche de huit kilomètres baptisée Errance, qui vous mènera de la Préfecture aux locaux d’associations en passant par les centres d’hébergement. Ni promenade ni défilé, ce parcours du combattant visible et tangible parcourt des distances en apparence minuscules, autant d’étapes

ÉVEIL MERVEILLEUX

Pour Sous la neige, leur nouvelle création s’adressant au très jeune public (dès 6 mois), c’est tout un travail sur les sensations, le toucher, la lumière qu’ont entamé les comédiens et musiciens de la compagnie les Bestioles. Une résidence au sein du Carrefour social et culturel le Creuset à Uckange, qui anime notamment L’Escale, un lieu d’accueil parents-enfants de 0 à 6 ans, a précédé la création du spectacle. « Ça

NUIT DE LUMIÈRES

Des jeux d’éclairage, des illuminations aux motifs changeant, des dizaines de lampions répartis sur le plus grand espace vert que compte la ville de Trèves : c’est ce spectacle tout en lumière qui attend les visiteurs du parc de Nells samedi 26 septembre. Sitôt la nuit tombée (à partir de 20 heures), le jardin à l’anglaise qui s’étend sur plus de 95 000 mètres carrés se changera en un univers féerique pour cette

COURT SUR TOILE

6ème ÉDITION DU FESTIVAL COURT TOUJOURS DU 18 AU 20 SEPTEMBRE 2015 AU NEST Dans le cadre du festival, le cinéma La Scala propose deux rendez-vous autour du court-métrage. Tout d’abord un Ciné-goûter, à savourer à partir de 3 ans, avec Lili pom et le voleur d’arbres, série de six court-métrages d’animation évoquant la protection de l’environnement à travers l’imaginaire. Une séance pour les plus grands est également prévue avec

L’AIR BELGE

6ème ÉDITION DU FESTIVAL COURT TOUJOURS DU 18 AU 20 SEPTEMBRE 2015 AU NEST C’est une bien belge proposition que nous font les comédiens-musiciens-chanteurs Jean-Christophe Quenon et Hervé Rigaud avec Ko’n’RV. Ils se sont connus sur un air de rock et décident de revisiter ensemble le répertoire musical d’outre-Quiévrain. On retrouve le grand Jacques, bien sûr, mais aussi des personnalités plus inattendues comme Lio, Annie Cordy ou Plastic Bertrand, ainsi

SEUL LE DÉSESPOIR

6ème ÉDITION DU FESTIVAL COURT TOUJOURS DU 18 AU 20 SEPTEMBRE AU NEST Le Collectif Les Trois Mulets présentera Complainte des mendiants arabes de la casbah et de la petite Yasmina tuée par son père, unique poème d’Aït Djafer, publié par Sartre dans sa revue Les Temps modernes. Autour du fait divers d’un mendiant ayant assassiné sa fille, et déclaré fou, Aït Djafer imagine un père pleinement conscient de ses

ENTRE LES BRANCHES

6ème ÉDITION DU FESTIVAL COURT TOUJOURS DU 18 AU 20 SEPTEMBRE 2015 AU NEST À première vue, une version miniature de l’île déserte, avec son emblématique arbre planté au milieu ; un bonsaï, plus précisément. Mais avec des yeux d’enfants, ce petit espace sur la scène, presque à portée de la main, bâti par la compagnie Via verde, est à des milliers de kilomètres, perdu dans un océan où dérive la barque

ÉMOTIONS ORIGINELLES

6ème ÉDITION DU FESTIVAL COURT TOUJOURS DU 18 AU 20 SEPTEMBRE 2015 AU NEST Annie et Michel Gibé sont les Zampanos, heureux propriétaires d’un cirque de poche de seize mètres carrés, piste et gradins compris, baptisé Le Petit cercle éphémère. Ils s’y sentent comme chez eux, et le public est leur hôte, invité à revisiter les arcanes de son enfance, emmené par un clown, seul sur la scène. Seul ?

LA VIE À UN FIL

6ème ÉDITION DU FESTIVAL COURT TOUJOURS DU 18 AU 20 SEPTEMBRE 2015 AU NEST Avec Fileuse, « journal intime à lire à la verticale », Cécile Mont-Reynaud évoque les cycles de la vie et la vision du corps comme outil de travail. Une poésie sonore plongeant le public dans une immersion sensorielle. La progression de l’acrobate sur cet agrès fait d’une multitude de fils rappelle tantôt une danse, tantôt une lutte. Disposés en

BOMBE HUMAINE

6ème ÉDITION DU FESTIVAL COURT TOUJOURS DU 18 AU 20 SEPTEMBRE 2015 AU NEST Du graffiti à la scène : si Vincent Glowinski investit le champ de la danse avec Human brush, il ne s’agit pour l’artiste que d’un prolongement de sa pratique, l’usage d’un médium nouveau pour tracer les images de son esprit. Il se surnommait Bonom et marquait les murs de la ville de mystérieuses fresques monumentales, souvent des figures