Portrait

Volley-ball de père en fille

© Droits réservés Élyssa Lajmi et le volley-ball, c’était une évidence. Avec une maman qui a évolué en Nationale 2 à Vandœuvre, et un père qui a tutoyé les sommets au sein de l’équipe nationale tunisienne, il ne pouvait en être autrement. Celle qui va sur ses 16 ans (en août) ne tarit pas de bons mots pour ce sport qui lui a fait vivre de beaux moments avec l’ASVB

BASTIEN MULÉ : L’expérience citoyenne

Bastien Mulé ©DR À 15 ans, Bastien Mulé a déjà l’expérience de la vie citoyenne : membre du Conseil Municipal des jeunes de Kuntzig et du Conseil départemental junior de la Moselle depuis 2015, il participe à promouvoir une jeunesse active sur le territoire. « Je me suis toujours impliqué dans la vie de mon village, le Conseil départemental junior a été le moyen de faire la même chose à une autre échelle, explique

DE FOOT ET DES VOSGES

© Illustration : Philippe Lorin Une grande partie de la vie de Jacques Georges se résume à une histoire de ballons. Les tendres ballons des Vosges qui habitent les paysages de son enfance. Les ballons ronds d’un monde du foot que le Vosgien a contribué notamment à féminiser. Jacques Georges est né à Saint-Maurice-sur-Moselle il y a 102 ans, le 30 mai 1916. Il y est décédé en 2004 et

QUELLE HISTOIRE !

© Vianney Huguenot « Ce qui m’a fait aimer l’Histoire, c’est une date : 1989. Les événements autour du bicentenaire de la Révolution Française m’ont enthousiasmé et ébloui ». Julien Léonard avait neuf ans. Dix-sept ans plus tard, le Messin, né à Sarreguemines, décroche un doctorat d’histoire à l’Université Jean-Moulin de Lyon. Il est aujourd’hui Maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Lorraine, mène des recherches, publie et participe aux débats

PÈRE DU « POIREAU »

© Illustration : Philippe Lorin Napoléon Bonaparte avait créé l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Le Vosgien Jules Méline, 80 ans plus tard, institue le « poireau », Ordre National du Mérite agricole, saluant des services rendus à l’agriculture. La distinction est aujourd’hui encore très recherchée, y compris (peut-être surtout) dans les cercles parisiens du pouvoir où l’on n’a jamais vu une poule, un bœuf, un tracteur ni même des

Le cas Leucart

Il fut longtemps une figure du Parti Socialiste en Lorraine – proche de François Mitterrand – puis cacique du Parti Radical de Gauche. Ancien adjoint au maire de Metz et conseiller régional, René Leucart connaît par cœur la société politique. Dans ce microcosme, il ne laisse pas indifférent et la seule évocation de son nom allume illico du commentaire. Il s’est aussi illustré dans le roman et s’apprête à publier un livre d’art.

ARTISAN-VERRIER : Fusion de couleurs

Depuis 2009, l’artiste-verrier Guillaume Dure laisse libre court à toutes sortes de créations décoratives dans son atelier Fusion Libre, basé à Saint-Louis en Moselle. Titulaire à 16 ans d’un BEP Matériaux composites et plastiques, c’est pourtant vers une autre voie que Guillaume Dure s’est tourné. En 2001, ce natif de la région de Châteauroux posait ses valises en Lorraine pour se consacrer au verre, un matériau qui l’a toujours fasciné. Une

À l’université de Concordia au Québec : Entre Munster et les étoiles

À 18 ans, Jean-Baptiste Waring a quitté Munster pour étudier l’aéronautique et l’aérospatiale, à l’université de Concordia au Québec. Un « changement d’échelle » à tous les niveaux… Jean-Baptiste Waring a décollé de Munster, mené une scolarité brillante et quitte désormais la Moselle avec un solide bagage qui fera de lui, à n’en point douter, un digne ambassadeur de ses terres d’origine à l’étranger. Car Jean-Baptiste Waring a rapidement décidé de concrétiser

BEAU TÉNÉBREUX

© Illustration : Philippe Lorin Quelques adjectifs et formules reviennent avec insistance, dans les médias, lorsqu’est évoqué le parcours du Nancéien Georges Marchal : « l’alter-ego », « le rival de Jean Marais », « le jeune premier »… Les Echos, lors de son décès il y a dix ans, avaient opté pour « le beau ténébreux » : « L’œil noir romantique, Georges Marchal était grand, brun, musclé, un rêve de jeune premier, rival de Jean Marais dans les années 50. Au

Désirer l’émoi

  © Photographie : Luc Bertau On connaît son visage, sa voix et on apprécie sa bonne humeur lors de Juste avant de Zapper, l’émission-phare de la chaîne Mirabelle TV. Alicia Hiblot est aussi une musicienne passionnée qui prépare un nouvel album sous le pseudonyme d’Alice Arthur. Un projet sensible et généreux, à son image. Son empathie, sa curiosité et son expérience de télévision lui ont permis d’imprimer sa marque en tant qu’animatrice