Portrait

Passe ton Dac d’abord

© Illustration : Philippe Lorin Dans le rayonnage des styles drolatiques, Pierre Dac est inrangeable. Tiroir indépendant du placard des comiques, il a fait fi des genres et feu de tous bois, forgeant du potache, de l’absurde, du cocasse, du vachard poétique ou du pittoresque philosophique, bref, du loufoque, un mot qui lui doit la renommée. Dans le dico de Dac, circule aussi beaucoup Schmilblick, né sous sa plume, bien

Chez ces Jean-là

Jean Bernard, Maire de Bar-le-Duc de 1971 à 1995 © Illustration : Philippe Lorin / Droits réservés Aux avant-postes de la République, les maires restent populaires malgré l’époque qui adore détester les politiques. On les apprécie pour leur proximité, leur dévouement, leur bilan, parfois. De certains maires, plus rares, on aime le caractère, on salue l’audace et le don de faire d’un contribuable un citoyen fier de sa ville. Qui

Créer l’alternative

© A. Mébarki Artiste sérigraphiste, Paul Zehren alias Charles-Henry de la Fensch a toujours souhaité évoluer hors des cadres, privilégiant l’autonomie et les collectifs comme autant de « familles ». Imaginé sur ces principes, le Château 404, atelier d’artistes et lieu de spectacles à Metz, qu’il a contribué à créer, est aujourd’hui en péril. Au moment de notre rencontre, on trouve Paul Zehren au centre d’une réunion de crise au

Ma biiiiiche

© Illustration : Philippe Lorin « Ma biche », l’une des répliques les plus illustres de l’inoubliable Louis de Funès s’adressant, en mode penaud ou finaud, à Claude Gensac. La comédienne interpréta si souvent le rôle de l’épouse de Louis de Funès (une dizaine de fois, d’abord dans Oscar puis dans la série des Gendarmes) qu’on finit par croire qu’elle l’était à la ville comme à la scène. Mais la vraie

Du Churchill et du Gulliver

© Illustration : Philippe Lorin D’André Maginot, élu lorrain, conseiller général de Revigny-sur-Ornain, député de la Meuse, plusieurs fois ministre, nos mémoires en passoire ont conservé l’histoire de sa ligne de défense, dite « Ligne Maginot ». Elle fait parfois encore marrer dans les cours d’histoire, devenue symbole de fiasco et d’impuissance. Plusieurs historiens remettent justement les pendules à l’heure, mobilisant quelques faits enfouis, dont ces trois-là. La décision de sa construction,

Pierre Dap : Une époque

© Photos : Audrey Krommenacker / BPALC Pierre Dap est-il un homme du XXe siècle, quand les banquiers hissaient le trois-pièces à rayures ? Sa biographie vient de paraître aux éditions Indola et nous emmène par delà le poncif, sur les sentiers d’un aventurier sage, « dont l’argent n’a jamais été la préoccupation principale », sur les pas d’un audacieux, tout à la fois autoritaire et humaniste, qui n’a cessé de surprendre

Made in Brahimi

Guillaume Wilmin ©DR Jeune homme cherche paysages à part, gueules d’ailleurs, voix et vents contraires. Derrière la petite annonce, émerge un poète de l’image, inventif et patient, metteur en scène plus que réalisateur. Le Messin Azzedine Brahimi crée des atmosphères, comme d’autres des machines, des livres ou des marches à suivre. Sa signature est un mouvement de caméra presque amoureux, un corps à corps d’ombres et de lueurs, un ton

Il était une foi

© Illustration : Philippe Lorin René Bousquet fut secrétaire général de la police sous Vichy, responsable de la déportation de dizaines de milliers de juifs. Sa carrière d’après-guerre est surprenante… et florissante. Il sort d’un procès de 1949 avec une motion des jurés le « réhabilitant pour services rendus à la résistance » (1), puis se fait banquier ou administrateur de La Dépêche du Midi. Avant la fin des années 70, avant qu’on

Libre sur la place

© Illustration : Philippe Lorin « Roger Mossovic était très avant-gardiste, il exposait dans sa librairie des tableaux et, déjà, il faisait venir des auteurs, ce qui ne se faisait pas à l’époque ». Françoise Rossinot, pilier du Livre sur la Place et déléguée générale de l’Académie Goncourt, évoque les années 70 et 80. Elles ont vu naître et grandir, d’abord modestement, une manifestation aujourd’hui premier rendez-vous national de la rentrée littéraire.

Nouvel envol

©DR Grand espoir de sa discipline, le trampoliniste Victor Rémy s’apprête à disputer, à 16 ans, sa dernière compétition junior aux Championnats du monde de Tokyo, en décembre. La suite d’une évolution sous le signe du plaisir et des sensations fortes aux côtés de son coach Sébastien Jarry au sein du club de Metz gym. C’est à l’âge de six ans que Victor Rémy commence à s’adonner à la gymnastique. Il développe