Politique

Liberté conditionnée

© 123RF D’état d’urgence sécuritaire en état d’urgence sanitaire, la France prend l’habitude de vivre sous un régime d’exception et les Français semblent même accepter que des restrictions de circonstance finissent par devenir la norme. Liberté chérie, vraiment ? C’est l’extrait passé inaperçu d’un livre qui, en son temps, a pourtant causé du bruit, et précipité la chute du septième président de la Ve République, dès lors incapable de solliciter

Pologne : Restrictions en perspective

©DR La Pologne a plutôt bien négocié la pandémie sur le plan sanitaire. Mais la crise a de lourds impacts sur l’économie et la politique nationales. La Pologne (38 millions d’habitants) comptait environ 18 000 cas et 900 décès, le 16 mai. Dès la fin mars, les Polonais ont été confinés mais néanmoins autorisés à sortir de chez eux pour aller au travail ou faire les courses. Début mai, les restrictions

Nouvelles frontières

© 123RF Incapables de faire face ensemble à la déferlante du Covid-19, les pays européens ont d’abord réagi en fermant leurs frontières. Un réflexe au motif sanitaire et au nom de l’urgence mais, sur la durée, une situation pénalisante, notamment dans les régions transfrontalières, qui remet en cause jusqu’à l’idée même de communauté européenne. Et maintenant ? Comme tant d’autres anniversaires dans le monde figé et pétrifié par la propagation

La santé en traitement

© Illustration : Fabien Veançon « Mais combien de morts faudra-t-il, pour qu’on agisse enfin ? » c’est souvent, cette question lapidaire, emplie d’irritation et en forme de jugement a priori, que la vox populi convoque, quand elle veut pointer du doigt l’incurie présumée de la puissance publique. Une interrogation qui a toute sa place à l’issue (provisoire) de la crise du Coronavirus. Il aura fallu presque 30 000 morts directement liées à la

Place à l’autocratie

Viktor Orban©DR Le premier ministre hongrois, Viktor Orban peut légiférer par ordonnances dans le cadre d’un état d’urgence à durée… indéterminée. La démocratie est sérieusement écornée dénonce l’UE. Le 17 avril dernier, la Hongrie comptait 1.500 cas confirmés et 81 décès. Dès le 11 mars, le gouvernement hongrois a déclaré l’état d’urgence pour combattre l’épidémie. À la clé, fermeture des universités, interdiction d’entrée des voyageurs en provenance des pays les

Patrick Weiten – Président du Conseil départemental de la Moselle : « La suppression des Départements aurait eu de très sombres conséquences dans cette crise du Covid-19. »

© Illustration : Philippe Lorin / Droits réservés Comment les services du Département sont-ils tous assurés pendant la crise, notamment en direction des populations les plus fragiles ? Être aux côtés des plus fragiles et les protéger relève de la compétence légale et première du Département. Il est l’acteur présent « du premier sourire au dernier soupir ». C’est pourquoi, avant toute chose, j’entends rendre hommage à tous les Mosellans impactés ainsi

La Pologne libère la parole homophobe

En Pologne les ultraconservateurs au pouvoir (le parti PiS ou Droit et justice en français) ont fait de la lutte contre « l’idéologie LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) » l’un de leurs thèmes de prédilection. Le chef de file du PiS, Jaroslaw Kaczynski, dit dans ses discours qu’il considère l’homosexualité comme « une menace » pour l’identité polonaise. L’homophobie s’étend dans le pays. Des villes et des régions entières s’affirment aujourd’hui ouvertement « zones

L’UE a mis à jour sa liste des pays opaques 

© DR Comme elle le fait régulièrement depuis quelques années déjà, l’UE a mis à jour sa liste des juridictions fiscales non coopératives. Cette liste « contribue à améliorer réellement la transparence fiscale au niveau mondial », explique Paolo Gentiloni, commissaire chargé de l’économie, « à ce jour, nous avons examiné les systèmes fiscaux de 95 pays et la majorité d’entre eux respectent désormais nos normes de bonne gouvernance. Ce processus a conduit

50 nuances de vert

Plus de bio dans les cantines, moins de béton dans les cours d’école, des arbres plantés par milliers, des transports en commun et des pistes cyclables partout… Du plus petit village aux grandes métropoles et de gauche à droite, tous les candidats aux élections municipales des 15 et 22 mars peignent leurs programmes en vert avec la dernière des énergies, renouvelable évidemment. Écologie de conviction ou opportunisme électoral ? Réponse au cours

CCT : Le partenariat franco-allemand renforcé

Signature du traité d’Aix-la-Chapelle© DR Le Comité de Coopération Transfrontalière franco-allemand (CCT) est en place. Un atout pour le Grand Est. Un an après la signature du traité d’Aix-la-Chapelle entre Emmanuel Macron et Angela Merkel, le Comité de Coopération Transfrontalière franco-allemand (CCT) a été officiellement installé en janvier dernier. Ses membres ont adopté la feuille de route pour l’année 2020 reposant sur la réduction des obstacles à la coopération transfrontalière