Politique

MUE VÉRITABLE

C’est l’apanage exclusif des grands partis politiques que de parvenir à faire de leur fonctionnement interne un sujet essentiel d’actualité. Le vote sur les motions du Parti socialiste, fin mai, en vue de la tenue du Congrès de Poitiers, début juin, en a été l’illustration. Seuls les 131 000 adhérents rompus aux statuts de leur appareil et les analystes de la vie partisane ont compris la subtile équation de ce scrutin

« LA MEUSE EST UNE TERRE D’AVENIR »

Claude Léonard, médecin et ancien sapeur-pompier volontaire, a été notamment maire de Montmédy, sénateur UMP pour la Meuse, conseiller régional et départemental. Désormais, il préside le Conseil Départemental de Meuse avec une confortable majorité. Vous avez été nommé durant de rapides primaires en interne comme candidat de la droite après avoir présenté votre « projet et vision du fonctionnement ». Quels sont ils ? J’ai en effet proposé aux membres du groupe de la

ÉNERGIE COMMUNE

Maire de Sierck-les-bains depuis 2008, président de la Communauté de Communes des Trois Frontières et Vice-président du Conseil Départemental de la Moselle, Laurent Steichen tient à mettre en valeur les territoires ruraux et les petites communes. À l’heure du projet de loi sur la réforme territoriale, elles constituent selon lui une richesse en termes financiers et humains. Lorsqu’il a décidé de « prendre la municipalité » de Sierck-les-bains en 2008, Laurent Steichen souhaitait « redorer

LA TENTATION D’ORWELL

Il faut faire la guerre au terrorisme parce qu’il est meurtrier et véhicule des valeurs sociales délétères. Mais le terrorisme se doit aussi d’être combattu car il constitue une aubaine pour tous les pouvoirs qui saisissent systématiquement cette opportunité pour accroître le champ de leur contrôle sur les individus. Parce que les États ont comme vocation première de garantir la sécurité et la tranquillité des populations, ils sont légitimes à

NANCY : TROUVER 10 MILLIONS

La Ville de Nancy a présenté le 8 avril dernier son plan de charge eu égard à la baisse drastique des dotations aux collectivités. Le maire Laurent Hénart, pour respecter sa promesse de ne pas augmenter la fiscalité tout en n’endettant pas plus la Ville qu’elle ne l’est déjà, doit économiser 10 millions d’euros de 2014 à 2017 pour maintenir le budget à l’équilibre. Le plan est avant tout de

THIONVILLE : ON REJOUE LE MATCH

Le Conseil d’État a annulé le 17 avril les élections municipales de Thionville, remportées en mars 2014, avec 77 voix d’avance par la députée UMP Anne Grommerch face au maire sortant, le socialiste Bertrand Mertz. Le jugement estime qu’un tract distribué le vendredi précédant le scrutin a pu influencer le résultat. Le recours déposé par l’ancien maire PS de Thionville et ses colistiers concernant le tract mais aussi des procurations « douteuses », avait

LEBRANCHU EN VISITE

Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique, était le 23 avril à Metz pour aborder avec élus et fonctionnaires la réforme territoriale. La veille, Stéphane Bouillon, préfet d’Alsace, avait été nommé préfet préfigurateur de l ‘ALCA. Ce dernier était aux côtés de la ministre lors de ce déplacement où de nombreux élus lorrains ont pu exprimer leurs inquiétudes et vœux : Jean-Pierre Masseret, président de la région Lorraine a rappelé l’importance de

LE PRÉSIDENT COLLIN EN SARRE

La Ministre-Présidente du Land de Sarre, Annegret Kramp-Karrenbauer et le Ministre des Affaires européennes Stephan Toscani ont reçu René Collin, Ministre délégué à la Grande Région et à la Présidence wallonne du Sommet, le 19 mars dernier. La discussion a notamment porté sur la collaboration interrégionale en Grande Région SaarLorLux, fait savoir la Grande Région dans un communiqué. Les échanges se sont concentrés sur le programme d’action de la Présidence wallonne,

ENTRETIEN AVEC STÉPHANE HABLOT

Stéphane Hablot, maire et conseiller départemental de Vandœuvre-lès-Nancy, tantôt considéré comme un caillou  dans la chaussette du parti à la rose, tantôt comme un véritable parangon des valeurs socialistes, ne laisse personne indifférent. Avec un franc-parler qui détonne clairement dans le paysage politique, l’édile la joue franc-tireur impénitent entre coups de gueule et trémolos dans la voix quand il entonne, les soirs de victoire, Ma France de Jean Ferrat. Et si l’originalité comme

FIN DE L’ÈRE PONCELET

Après 50 ans d’une carrière politique particulièrement riche, Christian Poncelet a tiré sa révérence. À 87 ans, l’élu vosgien s’est retiré avec le sentiment du devoir accompli. Fier de ses réussites. Les loupés et les échecs, il les a oubliés. « Je voudrais tout d’abord vous remercier d’avoir répondu présent à mon invitation. Ce n’est pas sans émotion que je vous ai invités ce matin car je viens de présider ma