Politique

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES 2015

MOSELLE:  LE CAMAÏEU INATTENDU Sans véritable surprise, la droite a conservé la Moselle au sortir du second tour des élections départementales, confortant la position dominante du président sortant, l’UDI Patrick Weiten. Les principales incertitudes du scrutin départemental résidaient dans la percée du FN ou non, et la chute consommée ou non des socialistes. Or les Mosellans ont surpris tout le monde : la défaite est totale pour les candidats frontistes, malgré d’assez bons résultats au premier tour

FONTE DES NEIGES

L’appel du 20 janvier, lancé par plusieurs personnalités du paysage culturel lorrain pour alerter sur l’appauvrissement de la création culturelle. Une série de conférences de presse et d’actions de sensibilisation, parallèlement à des réflexions menées par divers acteurs régionaux, a démarré à Nancy le 13 mars dernier à la Manufacture puis à Metz, le 24 mars à l’Arsenal, outre les débats organisés à Bar-le-Duc, Épinal et ailleurs. Dominique Répécaud et Michel Didym (notre

ENTRETIEN AVEC JEAN-LUC BOHL

Si la communauté d’agglomération de Metz Métropole est confrontée à des difficultés financières, son président Jean-Luc Bohl, qui est également maire de Montigny-lès-Metz et conseiller régional de Lorraine, n’entend pas courber le dos en attendant des jours meilleurs. Metz Métropole va faire des économies et encore investir. Les comptes de Metz Métropole sont en difficulté, il manque 5 millions d’euros pour boucler le budget de fonctionnement 2015. Comment comptez-vous redresser la barre ? Nous

QUERELLES DE FAMILLE

Confronté à de nouvelles dissensions dans ses rangs, le gouvernement a choisi de faire passer en force la loi Macron. Un parti pris qui suscite l’ire de nombre de députés tous partis confondus. Si personne n’a cru que la motion de censure déposée par l’UMP pouvait passer, la décision du PS d’imposer des consignes de vote à ses députés, le 24 février dernier, illustre les inquiétudes qui agitent le parti. Si la plupart

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES DES 15 ET 22 MARS

MOSELLE : GARE À TRIBORD… 133 binômes paritaires se présentent dans les 27 nouveaux cantons de Moselle. Si Patrick Weiten, l’actuel président UDI du Conseil Général de la Moselle, ne semble pas se soucier de la gauche, c’est à sa droite que pourraient surgir les bourrasques dans un contexte où la tentation du FN est prégnante. Patrick Weiten, qui avait lui-même vivement critiqué le nouveau découpage des cantons mosellans opéré l’année passée,

« MIEUX CIBLER LES BESOINS ÉCONOMIQUES LOCAUX »

Le Club du Lundi Le Club du Lundi a reçu en février Mathieu Klein, le président du Conseil général de Meurthe et Moselle. L’élu a notamment rappelé l’importance de nos valeurs républicaines. Il est revenu, par ailleurs, sur les perspectives offertes au territoire par la réforme territoriale. C’est encore animé par l’ « Esprit du 11 janvier » que Mathieu Klein a ouvert les débats. Estimant qu’il était du devoir de chacun de défendre

Vandières enterré

La consultation publique lancée par le président du Conseil régional, Jean-Pierre Masseret, au sujet de la gare d’interconnexion de Vandières en dépit de l’avis négatif du CESEL et de son président Roger Cayzelle qui jugeait qu’elle « allait dans le mur », s’est soldée par un « non » majoritaire. Alors que le projet semble abandonné, la question a divisé les écologistes et la gauche et semble avoir renforcé la droite et le centre. Dès le vote

« L’ACTION SŒUR DE L’UTOPIE »

Le Club du lundi Le 12 janvier dernier, au Garden Golf de Metz technopole, la première invitée, cette année, du Club du lundi a été Nathalie Griesbeck, habituée des déjeuners depuis leurs prémices. La députée européenne et conseillère générale de Moselle MoDem en est d’ailleurs un peu la marraine. Une marraine qui renonce à se présenter dans son canton cette année. L’eurodéputée venait d’annoncer la veille avoir « pris la décision de ne pas

« Quoi de plus proche qu’une intercommunalité ou une métropole ? »

MICHEL LIEBGOTT, DÉPUTÉ-MAIRE DE FAMECK ET PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ DE L’AGGLOMÉRATION DU VAL DE FENSCH. Député-Maire de Fameck, ville de 14 000 habitants, Michel Liebgott est à la tête de l’exécutif de la Communauté d’Agglomération du Val de Fensch, territoire des aciéries de Florange mais aussi celui d’Hayange, sa ville-centre, qui a vu, lors des dernières élections municipales, la victoire du candidat Front National. Près d’un an plus tard, l’élu revient sur ce

VANDIÈRES LE RETOUR

L’affaire de la gare TGV-TER de Vandières (54), en plein chambardement territorial, divise à nouveau les élus lorrains de tous bords, une dizaine d’années après avoir rassemblé la gauche et les Verts lors des élections régionales de 2004. Mordicus, les uns soutiennent son utilité. Les autres sa fatuité. Pour sa part, le président du Conseil régional Jean-Pierre Masseret souhaite consulter des Lorrains. Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget, a confirmé au cours d’un