Politique

À TABLE !

© Droits réservés Dimanche 26 mai 2019, les citoyens européens, et plus particulièrement les Français, vont pouvoir faire montre de leur cohérence revendicatrice. De samedis en samedis, de ronds-points bloqués en manifestations de rues, ils réclament à cor et à cris plus de démocratie ? Ils vont être servis. L’occasion va leur être offerte de s’exprimer, lors de la plus belle des élections, l’élection européenne. Un privilège qu’ils ont le droit de

Metz 2020 : LREM trop vite ?

© RCF Jerico Metz Richard Lioger a distribué un document électoral dans toutes les boîtes à lettres de Metz et s’active sur Facebook. Béatrice Agamennone a organisé un forum citoyen autour de son équipe baptisée Énergies pour Metz. Rien d’extraordinaire pour deux prétendants à la mairie de Metz alors qu’approchent les municipales. Sauf que tous les deux sont en campagne sous la bannière LREM alors que le parti n’a pas

La Lorraine aura son Grenelle de la mobilité

© DR Jean Rottner, le président de la Région Grand Est a confirmé, lors de la commission permanente du conseil régional réunie à Strasbourg, fin mars, l’organisation d’un Grenelle des mobilités en Lorraine. L’occasion de passer en revue toute une liste de sujets : l’ouverture à la concurrence, la fermeture de petites lignes, le transfrontalier, l’A31, la ruralité, le TGV et Vandières. Qu’est-ce qui vaut à la Lorraine ce rendez-vous ? Le

Le Préfet reçu en plénière

© CD57 Comme chaque année, le Conseil départemental de Moselle a accueilli le Préfet en session plénière pour une présentation du bilan de l’action de l’État sur le territoire mosellan. Le 19 mars dernier, Didier Martin a donc détaillé et fait le point sur les politiques publiques déployées dans le département dans des domaines aussi divers que l’emploi, les dotations aux collectivités, la sécurité, les migrants… Bien entendu, le rendez-vous est

« Il n’y a pas assez d’Europe ! »

©DR Édouard Martin, ancien sidérurgiste et syndicaliste à Florange, s’apprête à boucler son premier (et dernier) mandat d’eurodéputé. Son regard, sans concession, sur les tares et les vertus de l’Union… À trois mois des élections européennes, eurosceptiques et adversaires de l’Union européenne se font davantage entendre que les autres. Pourquoi ? Comme pour tout autre sujet, il est plus facile d’être contre plutôt que d’être pour. C’est encore plus prégnant avec l’Europe

L’Europe dans tous ses états

© Droits réservés À l’heure où se pose la question même de l’avenir de L’Europe, les élections des Eurodéputés approchent fin mai sur fond de montée du populisme et du nationalisme. L’Union n’a jamais semblé aussi fragile… Le 22 janvier dernier, à Aix-la-Chapelle, en Rhénanie-du-Nord – Westphalie, l’Allemagne et la France ont présenté un nouvel accord de coopération qui, plus d’un demi-siècle après le Traité de l’Elysée alors signé entre De Gaulle

Nancy nominée aux Pics d’Or

© DR La Fondation Abbé Pierre a décerné ses « Pics d’Or » qui dénoncent les pires dispositifs anti-SDF. Nancy figurait parmi les nominés dans la catégorie Fallait oser, pour le mobilier urbain de la place Simone-Veil (ex Adolphe-Thiers), accusé d’être un dispositif anti-SDF. Un « titre » que Laurent Hénart, le maire de Nancy a en travers de la gorge car, selon lui, c’est totalement faux. « La Fondation Abbé-Pierre ne nous a pas

La réponse de François Grosdidier (LR)

© DR « Ni mon honnêteté, ni ma bonne foi ne sont en cause (…)Vingt ans de harcèlement judiciaire ne m’ont jamais fait renoncer ni à mes objectifs, ni à mon action pour mes concitoyens. Ce nouvel acte renforce ma détermination ». Ces mots sont extraits de la page Facebook de François Grosdidier, sénateur de Moselle, suite à sa mise en examen pour « prise illégales d’intérêts » et « détournements de fonds publics » par la

Les Départements reçus à l’Élysée

© DR Sur fond de grand débat national, Emmanuel Macron a reçu les présidents des Conseils départementaux le 21 février dernier, à l’Elysée. Les 4 présidents lorrains avaient fait le déplacement. Pour l’occasion, l’exécutif avait requis la présence de 14 ministres et du Premier Ministre, histoire de balayer de multiples sujets. Le temps n’a pas manqué, les échanges ont duré 6 heures. Mais il est vrai, aussi, qu’il convenait d’y aller