Politique

Panurgisme

Serait-on entré dans une période de mise en sujétion organisée de la pensée et de la liberté individuelle ? Tout porte à le croire en ce début 2018, tant les exemples de la censure acceptée dans une forme d’indifférence généralisée, semblent devenir l’état normal du fonctionnement de notre société. À commencer par l’affaire, qui a pris de proportions effrayantes dans la non capacité à assumer un choix, du projet de réédition

En position off

(Photo : © DR) Encore un peu de patience et 2017 va s’en aller rejoindre l’Histoire. Comme toutes les années qui l’ont précédée. De manière aussi inexorable qu’impitoyable. Et dire qu’il y a peu encore, cette année était porteuse des espoirs et des inquiétudes inhérents au futur… Aujourd’hui, nous savons tous ce qu’elle nous a réservé. Et c’est déjà du passé.  C’est dans ces instants fugaces que se construit le temps

«Défricheur des possibles»

Le président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein, veut expérimenter le revenu de base. (Photo : © L’Estrade) Mathieu Klein, le président socialiste du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et sept autres présidents de Départements* ont signé une tribune dans le Journal du Dimanche (JDD), fin novembre, afin de faire savoir qu’ils comptaient expérimenter le revenu de base. Le revenu de base était l’une des mesures phares du candidat socialiste

Le sens du contact

Maire de Basse-Ham durant 28 ans et désormais sénateur, Jean-Marie Mizzon a toujours eu le terrain à cœur. Le président de l’Association des maires ruraux de Moselle compte bien faire entendre la voix des petites communes sous les ors de la République, à commencer sur la question de l’eau et de l’assainissement, un de ses premiers dossiers. (Photo : © Luc Bertau) C’était le 22 octobre dernier. Jean-Marie Mizzon transmettait

Demain à qui le tour ?

Après la Catalogne, quel est le territoire qui va s’agiter pour gagner son indépendance. Ou tenter de la gagner. La question anime l’actualité, comme ce fut d’ailleurs le cas à l’issue du Brexit quand il s’agissait de savoir quel pays européen allait embrayer et quitter à son tour l’Union Européenne. Alors qui ? L’Écosse, le Pays de Galles, la Corse… Certes, toutes les situations sont spécifiques mais nul doute que la démarche catalane

Cédric Gouth succède à François Grosdidier

Cédric Gouth, nouveau maire de Woippy (© DR) La loi sur le cumul des mandats ne lui en donnant pas la possibilité, le sénateur François Grosdidier a démissionné de son poste de maire de Woippy (57) qu’il occupait depuis 2001. Cédric Gouth lui succède. Le jeune conseiller municipal de 36 ans, jusqu’alors chargé des sports, a été élu le 23 octobre dernier. Sans grand suspense d’ailleurs puisqu’il était l’unique candidat.

Match nul

La crise catalane est révélatrice des maux de la vie politique actuelle (© DR) Les États européens seront-ils désormais condamnés à gérer des bras de fer récurrents avec des portions de leurs territoires ? La question mérite d’être posée, à l’aune de l’actualité récente, avec la crise catalane. Qui n’est rien d’autre, pour la péninsule ibérique, qu’une forme de remake des velléités écossaises de quitter le giron britannique ou même, à une

Thionville prête à relever les grands défis

Maire de Thionville et président de la communauté d’agglomération Portes de France-Thionville, Pierre Cuny ne cache pas ses ambitions pour Thionville et le Nord Moselle. Économie, logement, attractivité, relations avec le Luxembourg… Tour d’horizon. (Crédit photo : ville de Thionville / Stéphane Thévenin) Quelles sont vos ambitions pour Thionville. Comment voyez-vous la commune dans 5 ans ou 10 ans sur le plan économique, urbain, commercial… ? Notre ville est portée

Bouleversements belges

Willy Borsus est le nouveau ministre-président de Wallonie (© DR) C’est un événement qui est passé totalement inaperçu en France mais qui a provoqué un véritable cataclysme politique en Belgique : au cœur de l’été 2017 Paul Magnette, l’emblématique Président de la Région Wallonne, a été contraint de démissionner et de retourner dans sa bonne ville de Charleroi dont il est le bourgmestre. Cet homme de gauche qu’on qualifierait en France

Parlement européen : une commission pour lutter contre le terrorisme

La députée européenne du Grand Est, Nathalie Griesbeck a pris la présidence de la commission parlementaire temporaire dédiée à la lutte contre le terrorisme. (Photo : © L’Estrade) « La création de cette commission parlementaire temporaire, à l’initiative de mon groupe parlementaire, constitue une réponse de notre Parlement à l’urgence de la situation et, en particulier, aux attentes des citoyens européens face à cette menace (terroriste) », souligne Nathalie Griesbeck, députée