Politique

L’ALSACE DOIT-ELLE QUITTER LE GRAND EST ?

Jugé inutile et dépassé par les uns, vital et garant d’avenir pour les autres, le débat sur la sortie de l’Alsace, rallumé par un sondage, permet en tout cas de dessiner un beau portrait de la France. Merveilleux voyage. On aborde ce débat comme on visite la France, son image, ses mythes, son histoire, ses rites politiques, sa géographie complexe, son unité bousculée – davantage dernier rempart qu’instrument de développement –

« NOUS ON AVANCE »

© COM1SPORT De sa naissance en Algérie à son entrée au parlement, Belkhir Belhaddad s’est construit une vie de défis. Le député de La République en Marche (LREM) de Moselle poursuit sur un même élan, en marathonien. Il ne sera pas sur la ligne de départ de la course à la succession de Dominique Gros, à la mairie de Metz. « Je m’attache pleinement à ma fonction, car l’attente est forte. Si on se

TRAIN DE RÉFORMES

Cette fois, ça y est, les hostilités sont officiellement lancées. Ou autrement formulé, voilà le Président de la République, Emmanuel Macron, prêt à en découdre et disposé à entrer dans le dur des réformes. Entendez par là, le dur des réformes sociales. Celles qui vont constituer le baromètre de la capacité du chef de l’État à mener le processus de déconstruction-reconstruction auquel il s’était engagé dans son programme électoral. Celles

WEITEN ET KLEIN : UNE TRIBUNE COMMUNE

Mathieu Klein «Le travail frontalier est une chance pour la Lorraine, un formidable moteur qui contribue au renouveau économique de notre région en même temps qu’il renforce les mailles d’une Europe vécue par nos concitoyens », écrivent, fin février, Mathieu Klein, président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et Patrick Weiten, président du Conseil départemental de la Moselle, dans une tribune commune. Alors que le cap des 100 000 travailleurs frontaliers français

A 31 : LES SOLUTIONS DU RAIL ?

Les discussions sur les aménagements de l’A 31 focalisent les attentions mais la mobilité transfrontalière à laquelle il importe d’apporter des réponses, ne se résume pas à ce dossier. Alors que les TER sont également déjà bondés, il faut notamment réussir à augmenter l’offre en la matière. Pas simple, certainement, mais l’outil a pour intérêt d’intéresser aussi le Luxembourg qui pourrait, financièrement, soutenir des initiatives liées au « train »

PHILIPPE MANGIN «RECTIFIE» CASTANER

Philippe Mangin « Selon Christophe Castaner, Secrétaire d’État aux relations avec le Parlement, « le modèle agricole français serait totalement dépassé…» Une ânerie de plus du gouvernement, chaque fois qu’il évoque l’agriculture… », écrit Philippe Mangin, le vice-président de la région Grand Est en charge de la bioéconomie, de l’agroalimentaire et des bioénergies, sur sa page Facebook. Et quitte à enfoncer le clou… « Non Mr Castaner, il n’y a pas

TGV : LES ÉLUS VOSGIENS INQUIETS

Jean Hingray La ministre des Transports, Élisabeth Borne qui a reçu des élus du Grand Est courant février, dans le cadre du dossier A 31, a également reçu des nouvelles d’élus vosgiens, en l’occurrence des maires d’Epinal (Michel Heinrich), de Remiremont (Jean Hingray) et Saint-Dié (David Valence). Objet de ce courrier : informer la ministre de leurs craintes relatives à la menace de voir être supprimés les arrêts TGV dans

PIERRE CUNY QUITTE LES RÉPUBLICAINS

Le maire de Thionville Pierre Cuny, comme d’autres élus du Grand Est, a choisi de quitter Les Républicains, suite aux propos de Wauquiez devant des étudiants à Lyon. Les Républicains sont aujourd’hui incapables de tirer les enseignements de la séquence électorale de 2017. Les Français ont voulu effacer les clivages. Ils veulent que la droite, la gauche et le centre travaillent ensemble pour le bien du pays. C’est exactement ce que

CD57 3 priorités pour 2018

« Face à l’augmentation du taux d’accidentologie, nous allons faire de la sécurité routière la priorité 2018, même si, dans 90 % des cas, c’est le comportement et non l’équipement qui est en cause », a annoncé Patrick Weiten, le président du Conseil départemental de la Moselle, lors de la présentation du budget primitif de 2018, fin janvier. Cela se traduit par des investissements en matière d’équipement et d’entretien du réseau routier,

Jacky Aliventi s’en est allé…

« J’ai l’immense tristesse de vous annoncer le décès de Jacky Aliventi. Je pense à sa femme Jeanine, à sa fille Muriel, à sa maman, à ses petites filles qu’il adorait. Il est parti celui dont le premier métier était de façonner des costumes (tailleur), celui qui était un footballeur dribbleur de très haut niveau, lui, l’homme de lettres (le facteur !), lui, l’élu réélu constamment, apprécié par tous et