Musique

Le dico de Brassens

DOSSIER SPÉCIAL : GEORGES BRASSENS, 100 ANS D’ÉTERNITÉ Il célèbre l’argot (parfois), on le chante de mémoire (souvent), on le range donc (trop rapidement) dans la culture populaire. Georges Brassens, loin de cette facilité d’analyse, joue dans la cour de l’élite des usagers de la langue française. L’anar n’a rien, ou si peu, du populo : « On n’entre pas dans mes chansons comme dans un moulin ». Brassens, on l’écoute,

Du Brassens en eux

DOSSIER SPÉCIAL :  GEORGES BRASSENS, 100 ANS D’ÉTERNITÉ Il voulait à ses débuts que d’autres interprètent ses chansons. Pendant sa carrière et surtout après sa disparition, des chanteurs français et du monde entier ont repris nombre de ses textes mythiques. La preuve de l’universalité de sa poésie et de son esprit libertaire, tendre et malicieux, qui s’est perpétué à travers divers styles musicaux. Ils furent déjà nombreux à interpréter ses textes de

Vies de Brassens

DOSSIER SPÉCIAL :  GEORGES BRASSENS, 100 ANS D’ÉTERNITÉ Textes de Benjamin Bottemer        Illustrations de Philippe Lorin Pour raconter Brassens, nous avons choisi d’évoquer sa relation avec ses proches, ses copains, ses amours, quelques lieux aussi, comme un album de souvenirs dans lequel sa vie et sa carrière s’inscrivent en filigrane. Autant de figures qui auront nourri son inspiration, mais plus encore la force vitale d’un artiste qui ne vivait que

Noëmi Waysfeld : retour d’exil

Soul of Yiddish nous fait redécouvrir des standards de la musique yiddish et des poèmes mis en voix, dont la beauté troublante doit tout à la ferveur sans artifices de son interprète, l’envoûtante Noëmi Waysfeld. Il y a chez Noëmi Waysfeld, du propre aveu de la chanteuse et comédienne française de 36 ans, une fascination pour la mélancolie et la nostalgie d’une partie de la musique yiddish, qui a bercé son

Imany : Pop ensorcelée

À LA PHILHARMONIE LUXEMBOURG Après deux albums entre soul et folk, Imany s’investit dans un projet hors-normes : Voodoo cello. Aux côtés de huit violoncelles, la chanteuse reprend des titres pop et rock entre épure et intensité, tout en défendant ses convictions. Nadia Mladjao poursuit un parcours entamé sous le signe de la passion et de l’affirmation de soi. Française d’origine comorienne, elle s’installe à New york à 17 ans et enchaîne

Lambert Wilson : de l’opéra à Broadway

À LA PHILHARMONIE LUXEMBOURG Le comédien Lambert Wilson explore le répertoire du compositeur allemand Kurt Weill aux côtés du pianiste Bruno Fontaine et de l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg. Une incursion musicale enthousiasmante au cœur d’une œuvre multiple et populaire. Son phrasé et sa voix grave sont bien connus des cinéphiles : de la comédie (Jet Set, Palais Royal) à la science-fiction (Babylon A.D., Matrix) en passant par les films historiques (Hiver 54, l’abbé Pierre

Marc Léonard : retrouvailles électriques

Le guitariste Marc Léonard a une histoire à nous raconter, faite d’amitiés, de rencontres et d’influences diverses. Son titre : Éclair, son premier album, tout entier porté par une énergie positive et un feeling réjouissant, entre jazz, bossa-nova, ballades, avec des touches de rock et de chanson. Plonger dans les coulisses d’une œuvre peut apporter à celle-ci un supplément d’âme, une émotion qui nous permet de l’appréhender différemment. C’est le cas d’un

Jean-Luc Kockler : confessions composées

Le chanteur et guitariste thionvillois Jean-Luc Kockler exprime toute la palette de ses couleurs musicales et de ses émotions entre jazz, rock et chanson française dans Yang, un album sensible et qui swingue pas mal. Dans la philosophie chinoise, le yang symbolise la luminosité, la chaleur, la créativité et l’élan… autant de notions qui ont présidé à la naissance du neuvième album de Jean-Luc Kockler, touche-à-tout musical, auteur-compositeur et interprète qui a cette

Philharmonie Luxembourg : en avant la musique !

À LA PHILHARMONIE LUXEMBOURG Après une saison 2020-2021 marquée par les secousses de la crise sanitaire, la Philharmonie Luxembourg entend attaquer le nouvel exercice avec beaucoup d’espoir et de joie. Elle lancera d’ailleurs sa programmation 2021-2022 sous la houlette de l’Orchestre philharmonique de Vienne, après presque douze mois sans avoir accueilli d’orchestre invité. « Nous faisons tous partie de la musique ! » Tel sera le slogan d’une saison 2021-2022 qui entend bien faire

Jazz En Sol Mineur : 10 ans déjà !

Les 27 et 28 août, le festival Jazz En Sol Mineur de Hussigny (54) fête ses 10 ans au détour d’une programmation des plus soignées. Les célébrations commenceront par une expo photo de Gérard Beckers retraçant les 9 années de jazz à Hussigny, visible dans un premier temps à la médiathèque de Longwy puis à la salle des fêtes de Hussigny. Le dimanche 22 août à 11h, rendez-vous aux amateurs de