Musique

Festival Rainy days : nouvelles musiques

À LA PHILHARMONIE LUXEMBOURG La Philharmonie de Luxembourg met à l’honneur la création contemporaine avec le festival Rainy days, consacré aux musiques nouvelles. Au programme, une vingtaine de concerts pour des musiques hybrides au croisement de multiples esthétiques, où s’invitent performances et installations. Le festival Rainy days fête sa vingtième édition, la quinzième à la Philharmonie de Luxembourg, avec un mot d’ordre : « Come together again !  ». Une invitation en forme de manifeste pour

« Suprêmes » d’Audrey Estrougo

Seine-Saint-Denis, fin des années 80. Les cités défavorisées du 93 sont le théâtre de violents affrontements entre la police et les jeunes résidents. Une bande d’amis trouvent un exutoire dans plusieurs formes d’expression artistique. Après la danse et le graff, ils se tournent vers un mouvement musical fraîchement débarqué des États-Unis : le hip-hop. En écrivant des textes révoltés portées par un flow frénétique, Didier Morville et Bruno Lopes extériorisent leur rage

« Back to the moon » de Thomas de Pourquery : stratosphérique

Back to the moon, troisième album du Supersonic orchestra mené par le saxophoniste Thomas de Pourquery, a vraiment tout du voyage dans les étoiles, combinant puissance et poésie. L’équipage a derrière lui dix années de périples dans la jazzosphère et au-delà : Plays Sun Ra, en 2014, faisait figure d’entrée en la matière évidente sur des reprises du plus intergalactique des musiciens. Sons of love, dont Thomas de Pourquery signait toutes les compositions, consacrait

Julien Bouchard : esquisser les sentiments

Julien Bouchard assemble fragments de vie, humeurs et langueurs sur son second disque Excuse my french, où le vosgien livre cette fois-ci des textes entièrement en français. Sur une musique pop-rock volontiers rêveuse, il privilégie les images et la musicalité de la langue dans la pure tradition anglo-saxonne. On n’a jamais eu entre les mains le carnet de notes de Julien Bouchard, celui qu’il pose à ses côtés tandis qu’il gratte sur

Olivier Jansen : grands ensemble(s)

Olivier Jansen est depuis vingt ans à la tête de l’Union, l’école de musique et de danse de Woippy, dont l’Harmonie et le Big band sont devenues des formations bien connues en Moselle. Vantant sans relâche les bienfaits des pratiques collectives, il multiplie les projets mêlant transmission, création et démocratisation de la musique. Pour celui qui écume les concerts et festivals de musique en Lorraine, voir l’Union de Woippy à l’affiche est

Ausgang : identité en fusion

Ausgang ©Tcho Antidote DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022 La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère particulièrement riche en événements ;  du

Claire Faravarjoo, Londe et Anastasia : triple alliance

Anastasia Aqua Toffana Carré – Alexandre Lacombe© DR DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022 La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère

« La Princesse de Clèves » : passion sacrifiée

Maquette costume Princesse de Clèves © Julie Lance DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022 La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère

Hilight : transe universelle

Halle verrière Hilight tribe ©DR DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022 La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère particulièrement riche en

Morcheeba : caresse électriques

BAM-Morcheeba©DR DOSSIER SPÉCIAL SAISON CULTURELLE 2021/2022 La saison culturelle qui a débuté à la fin de cet été a une saveur douce-amère. Si la plupart des théâtres, musées et salles de concert ont rouvert leurs portes, leurs équipes et les artistes doivent souvent composer avec des jauges réduites et un public parfois hésitant. Pourtant cette saison 2021-2022 reste marquée par l’enthousiasme, et s’avère particulièrement riche en événements ;  du fait de