Breaking news

Livre

Asadora ! tome 1 de Naoki Urasawa

Dans le Japon de l’après-guerre, Asa est une petite fille fonceuse, impertinente et altruiste perdue au milieu de ses dix frères et sœurs. Face à la terrible menace qui va s’abattre sur la côte nipponne, elle va se révéler, inspirant tous ceux qui l’entourent. Asadora ! est la nouvelle série du mangaka Naoki Urasawa (Pluto, Monster), maître du scénario à tiroirs empreints de métaphysique. On s’attend à tout avec ce premier

L’Été à Kingdom Fields de Jon McNaught

Art de découper le temps, la BD peut prendre le lecteur par la main pour attirer son attention sur des instants, des détails dont l’enchaînement peut suffire à composer un récit. Une démarche privilégiée par Jon McNaught, qui conte ici les vacances maussades d’une mère et ses deux enfants dans une station balnéaire un peu déprimante. Avec son trait ultra-précis et élégant, il saisit à travers la multiplicité des cases

Sa Majesté Vienne

Vienne, portrait d’une ville, de Christian Brandstätter, Andreas J. Hirsch, Hans-Michael Koetzle, est comme un voyage en images à travers l’histoire fascinante de Vienne, depuis le 19e siècle. Chez Taschen. Vienne, portrait d’une ville réunit des centaines de photos remarquables prises au cours des 175 dernières années pour raconter la capitale autrichienne à travers le temps et l’espace : de la cité impériale à la métropole moderne, des principaux monuments aux trésors

Pour ne plus y goûter

Avec La vie émotionnelle des animaux de la ferme, Jeffrey M. Mason nous fait prendre conscience que les animaux de la ferme pensent et sont sensibles. Il nous invite, aussi, à cesser de les… manger. Chez Albin Michel. «  En 2018, les ventes de produits végétaliens et végétariens ont augmenté de 24 % en France et, en 2019, le nombre de personnes ayant réduit leur consommation de viande, toujours en France,

Réécrire le genre

Joann Sfar (Le Chat du rabbin) et Christophe Blain (Quai d’Orsay) s’attaquent au western-monument de Moebius et Jean-Michel Charlier avec Amertume apache. Chez Dargaud. Là où un auteur comme Mathieu Bonhomme a, sinon détourné, du moins poussé les curseurs à fond pour s’approprier l’icône qu’on lui a confié (L’Homme qui tua Lucky Luke), Sfar et Blain n’ont pas voulu ou pas pu revisiter le mythe de cette manière. Certes, Blueberry

Clyde Fans de Seth

Vingt ans de travail et 450 pages auront été nécessaires à Seth pour reconstituer la vie des frères Matchcard et de leur entreprise familiale de ventilateurs Clyde fans. Dans cet album/puzzle se dévoilent progressivement les détails, les souvenirs, les interrogations de toute une vie. Empreint de nostalgie, réflexion sur la modernité et la fin d’une époque, Clyde Fans est l’album du temps qui passe et de l’attente, y compris pour

Toni de Philip Waechter

Une seule pensée occupe l’esprit de Toni : acheter les chaussures de foot clignotantes de ses rêves. Mais impossible de convaincre sa maman. Il décide donc de s’assumer et d’entrer prématurément dans la vie professionnelle… s’ensuivront des expériences souvent peu concluantes que Toni prendra avec beaucoup de philosophie et qui apporteront malgré tout leur lot de satisfactions. Histoire avant tout légère et pleine de bonnes vibrations, dont le dessin rappelle irrésistiblement Sempé,

Muertos de Pierre Place

Après Zapatistas, Pierre Place livre un nouveau récit ayant pour toile de fond, ou plutôt pour sujet, la révolution mexicaine. Car sous ses airs d’histoire de zombies exotique, Muertos relève plus de la chronique sociale que de la BD horrifique. Dans un Mexique où Zapata s’apprête à prendre les armes, bourgeois, contremaîtres et serviteurs font face à l’attaque des sanguinaires Calaveras. Dans un superbe noir et blanc tout en contrastes,

Françaises libres

Avec Femmes de la Résistance 1940-1945, paru aux éditions du Rocher, Jean-Paul Lefebvre-Filleau rend hommage aux femmes de la Résistance via une série de portraits. Lorsque la résistance de 1940-1945 est évoquée, des visages d’hommes viennent spontanément à l’esprit. Celui de Jean Moulin ou de Pierre Brossolette, notamment. Plus rarement des traits féminins. Or les femmes ont eu un grand rôle à jouer durant cette sombre période. « L’une d’entre elles,

Sans tergiverser

Chroniqueur à l’hebdomadaire lorrain La Semaine, Jean-Marc Louis a rassemblé ses chroniques dans son ouvrage : La tentation de l’Humain où il souligne l’importance de renouer plus étroitement avec « l’Humain ». Aux éditions La Semaine. « Lire le monde qui nous environne et agir sur lui au travers du prisme de notre humanité est une option à prendre avec détermination et foi car elle apparaît désormais comme étant la seule à