Breaking news

Livre

Joyeuse jungle

Simon Hureau transforme le jardinage amateur en véritable aventure : dans L’Oasis, petite genèse d’un jardin biodivers, il raconte sa démarche instinctive en harmonie totale avec la nature. Chez Dargaud. Mais oui, cette couverture est très jolie. Et toutes ces couleurs délicates, ces croquis d’insectes et de plantes innombrables qui parsèment chaque page ou presque ! L’Oasis, c’est effectivement un petit bonheur graphique au trait et aux teintes simples et élégants, mais c’est aussi

Par amour du patrimoine

Après un premier ouvrage consacré à la Moselle insolite et secrète, Ugo Schimizzi récidive avec la Meurthe-et-Moselle. En attendant la Meuse et les Vosges. Il remet ça. Après avoir arpenté la Moselle insolite et secrète pour les Éditions Sutton, Ugo Schimizzi rempile avec un deuxième ouvrage dédié à la Meurthe-et-Moselle. Une quarantaine de sites y sont répertoriés, dont une belle part accordée aux châteaux. Fidèle à sa ligne de conduite,

Longs couteaux

Entre luttes intestines et protectionnisme des états membres, Europol a bien du mal à prendre sa place sur le terrain. Quand une informatrice de l’agence européenne de police criminelle est retrouvée égorgée dans son appartement parisien, le Commandant Deniz Salvere se saisit de l’affaire. Il veut retrouver le meurtrier de la hackeuse qui enquêtait pour lui au sein d’un réseau ultranationaliste que la jeune femme avait infiltré. Il entend, aussi

Le cadeau d’Himmler

La race des orphelins est un roman qui traite de l’absence de racines, d’identité. « J’ai longtemps rêvé que l’histoire de ma naissance exhibe ses entrailles. Quelle que soit l’odeur qui en surgisse. La pire des puanteurs, c’est le silence. Je m’appelle Hildegard Müller. Ceci est mon journal ». Hildegard Müller a 76 ans. Avant de mourir, elle a besoin de dire à ses enfants d’où ils viennent, même s’ils viennent de

Passage en revues

© DR Légende vient de rejoindre Zadig, America, XXI, la Revue dessinée et tant d’autres « mooks », contraction américaine de magazines et de books, au rayon de plus en plus fourni des belles revues. Naissance d’une passion et d’un phénomène, au croisement de l’information, de la littérature et des arts graphiques. « Et pour la carte blanche, t’as déjà une idée ? » Ce numéro de L’Estrade aujourd’hui entre vos mains, ou

Destin foudroyé

AlexWInker1©Olivier Despicht Avec Un Travail comme un autre, publié chez Sarbacane, Alex W.Inker dépasse son statut de jeune auteur prometteur. En plus d’un remarquable travail graphique, à la fois riche et limpide, l’auteur livre une tragédie à la dimension prométhéenne située en pleine Grande Dépression. En 2019, Alexandre Windendaële, plus connu sous le pseudonyme d’Alex W.Inker, décroche le Grand prix de la critique au festival d’Angoulême pour Servir le peuple.

Tragédie à l’américaine

Fabien Nury et Brüno posent un regard sans concessions sur la vie, la mort et la légende du sniper américain Chris Kyle dans L’Homme qui tua Chris Kyle. Chez Dargaud. C’est un fait divers pas comme les autres qui marqua l’actualité du 2 février 2013 dans le comté d’Erath, au Texas : l’assassinat de Chris Kyle, le sniper aux 255 victimes dont les « exploits » en Irak ont été immortalisés par Clint Eastwood

Tu seras une femme

Dans Pucelle, Florence Dupré-Latour raconte une enfance où les tabous et le poids de la tradition pèsent lourdement sur sa découverte de la sexualité et de son statut de femme. Le tout avec un humour dévastateur. Chez Dargaud. L’auteure nous avait déjà chamboulés en 2016 avec l’incomparable Cruelle, récit aussi drôle que terrifiant où la petite Florence écharpait à qui mieux mieux les animaux qui lui passaient entre les mains.

Sombre parade

Dans Freak parade, Fabrice Colin et Joëlle Jolivet opèrent une plongée dérangeante dans les coulisses du film de Tod Browning et dans l’usine à rêves et à cauchemars hollywoodienne. Chez Denoël. Sorti en 1932, Freaks, plus connu en France sous le titre La Monstrueuse parade, est un film unique en son genre dans l’histoire du cinéma, devenu aujourd’hui aussi culte que son accueil public et critique fut désastreux. Une notoriété

Vengeances en sorbet

Trois femmes qui ne se connaissent pas échangent des confidences sur un forum internet. Elles ont en commun d’être prisonnières de leur mariage. Il y a Ingrid, qui a sacrifié sa carrière de journaliste au profit de celle de son mari et qui découvre que ce dernier la trompe sans scrupules. Il y a Birgitta qui se sait malade depuis plusieurs mois mais n’a cessé de repousser le moment de