Breaking news
  • No posts where found

Histoire

« Exilés de l’interieur »

©  ECPAD / Droits réservés Entre septembre 1939 et mai 1940, 300 000 Mosellans sont évacués. Ils quittent précipitamment leur maison ou leur ferme pour s’entasser dans des trains en direction du sud, de l’ouest, du nord. L’exil sera bref pour ceux qui choisissent de rentrer en Moselle dès que c’est possible. Mais le « pays » n’est plus en France. « Premier septembre : la route de Sierck et de Thionville était particulièrement

Descartes l’itinérant

© Illustration : Philippe Lorin / Droits réservés Le dix-septième siècle est riche de grands savants et de profonds philosophes. L’un d’entre eux tient une place particulière dans ce panthéon des illustres. Il se nomme René Descartes et ambitionne d’embrasser toutes les sciences. Il donne naissance à une méthode de pensée qui réserve une place première et unique à l’Homme.  « Cogito ergo sum », « je pense donc je

Une âme de restaurateurs

© DR Après avoir restauré un hôtel particulier du 18e siècle dans la Meuse à Bar-le-Duc, Anthony Koenig et Noomane Fakhar récidivent en Haute-Marne avec le couvent des Annonciades Célestes de Joinville. Pour ces passionnés de patrimoine, ce monument historique aura vocation à devenir un lieu ouvert et animé. Longtemps occupé par un ordre monastique féminin strictement cloîtré – mais aussi, par la suite, un courant religieux réfractaire au Vatican

Les années de plomb

© Attentat de Bologne, le 2 août 1980 / Droits réservés Sur fond de guerre froide, l’Europe des années 1970 est marquée par une forte agitation politique et sociale. Une forme de fièvre tragique s’empare des esprits et notamment de la jeunesse. En Italie en particulier, en réponse à un système démocratique vitrifié par la domination des partis communistes et de la démocratie chrétienne, des mouvements extrémistes prônant la lutte

PATRIMOINE

Gravelotte © F.Doncourt L’accès aux sites Passionnément Moselle gérés par le Département de la Moselle sera totalement gratuit durant tout l’été. L’occasion de (re)découvrir huit lieux emblématiques du patrimoine naturel et culturel du département. Entre vie et conflit À Gravelotte, le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion est le seul au monde consacré à cette période. Au fil de ses collections, on redécouvre la grande histoire à

La Commune de Paris

© Henri-Alfred Darjou  / Dessin de l’exécution des communards le 27 mai 1871 mur des fédérés, cimetière du Père-Lachaise à Paris. / DR La France du 19e siècle est celle des régimes autoritaires. Pourtant, sur fond de guerre contre la Prusse et d’esprit patriotique, nait en mars 1871 un mouvement insurrectionnel qui prend le nom de « Commune de Paris ». Pendant à peine plus de deux mois, les quartiers Est de

10 mai 1940 : Déclenchement de l’offensive allemande

Bataille de Dunkerque – 24 mai au 4 juin 1940 © DR Par Vincent Lanata, Ancien Inspecteur Général des Armées, Chef d’État-Major de l’Armée de l’Air (1991-1994) Septembre 1939, la guerre est déclarée. En quelques jours, la Pologne est envahie, écrasée, humiliée, par une force mécanisée nazie qui utilise avec succès le couple char-avion : l’offensive allemande ne trouve en face d’elle que des unités mal équipées, qui chargent souvent à cheval

« Nous jouions à colin-maillard face à des demi-fous »

© Illustration : Philippe Lorin Juin approchant, on peut lire ou relire L’étrange défaite de Marc Bloch en mode commémoratif. Il fut exécuté par les nazis le 16 juin 1944. On peut aussi s’y plonger avec un nota bene intéressant : toute ressemblance avec des faits présents et des personnages existants pourrait ne pas être fortuite. On tire de la lecture de ce livre exceptionnel bien d’autres leçons… Avant-guerre, pour

Franco la poigne

Le nom de Franco a été longtemps indissociable de l‘Espagne. La prise de pouvoir de ce général d’infanterie, se fait à la faveur d’un mouvement nationaliste qu’il conduit en 1936, lors de « la guerre d’Espagne ».  Autoproclamé chef suprême,  il musèle le pays et instaure après la deuxième guerre mondiale, une dictature inflexible et impitoyable vis à vis de ses opposants, communistes notamment. Un régime totalitaire que le Caudillo va diriger

La chute de Constantinople

© Droits réservés En novembre 324, Constantin 1er, empereur romain, crée Constantinople. Il pense une ville capable d’être un contrepoids à l’influence de Rome. Héritière de Byzance, la capitale politique, religieuse et intellectuelle des portes de l’Orient, est la proie constante des convoitises barbares et arabes notamment. Le 29 mai 1453, elle tombe aux mains de Mehmed II et des Turcs ottomans. Le soleil touche à son zénith, ce 29