Éco

La mixité au coeur

Avec son Livret Solidaire Associations initié en 2008, la Banque Populaire Lorraine Champagne vient de récompenser 11 structures dont l‘Association de réinsertion par les chantiers, l’activité, le développement économique et social (ARCADES) de Maxéville. Via ce produit bancaire d’un nouveau genre, les associations participent au développement d’autres structures associatives en versant 25% de leurs intérêts à un fonds de solidarité. Les traditionnels soutiens aux associations sans but lucratif se réalisent d’ordinaire

ADN SOLIDAIRE

Banque coopérative et citoyenne, la Banque Populaire Lorraine Champagne entretient des rapports privilégiés avec le monde de l’entrepreneuriat social et les associations pour lesquels elle a développé des solutions spécifiques. L’esprit associatif fait partie intégrante de l’ADN de la Banque Populaire Lorraine Champagne, depuis sa création au début du XXème siècle. Banque coopérative, la BPLC est en effet une entreprise de l’économie solidaire et sociale (ESS) comme le sont aussi les

CONSOMMER CONSCIENT

Le portail www.achatsresponsablesenlorraine.com s’adresse à tous ceux qui veulent consommer de manière responsable. Une démarche citoyenne qui participe, aussi, à dynamiser l’économie locale. « Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur leur consommation et sur son impact social et environnemental. Les scandales alimentaires, l’exploitation d’enfants pour des produits de grandes marques, les licenciements massifs sont quelques-unes des raisons de cette nouvelle tendance de société. On peut parler d’une certaine prise de

NOVEMBRE LE MOIS DE L’ESS

Près d’une centaine d’événements sont programmés à travers toute la Lorraine. Autant d’opportunités à saisir pour découvrir les multiples facettes de l’Économie Solidaire et Sociale. «Le Mois de l’Économie Sociale et Solidaire est un temps fort pour les associations, coopératives, mutuelles et autres acteurs du secteur. L’ambition est de mieux faire connaitre cette économie et de la promouvoir auprès du grand public » résume Solène Baï, chargée de mission à la CRESS