Cinéma

« Le Braquage du siècle » d’Ariel Winograd

Argentine, 2006. Un petit groupe de braqueurs menés par Fernando Araujo (alias « El Maestro ») décide d’attaquer la banque Rio. Pendant près de cinq heures, ils prennent vingt-trois personnes en otage, puis finissent par s’échapper par les égouts avec le contenu des coffres-forts. Un détail néanmoins : les armes des criminels étaient fausses. Bien plus, les otages se sont accordés à dire que les braqueurs étaient de véritables gentlemen. Aujourd’hui encore, ils sont

« Cette musique ne joue pour personne » de S.Benchetrit

Dans ce nouveau film de Samuel Benchetrit, on suit les aventures de quelques habitants d’une ville portuaire du nord de la France, habitués à la violence au quotidien. Jusqu’au jour où l’amour et l’art entrent dans leur vie. Jésus et Poussin travaillent pour un homme qui trempe dans des affaires louches. Leur nouvelle mission ? Organiser une fête pour la fille de leur boss. Jacky, quant à lui, se découvre une passion

« Summertime » de Carlos Lopez Estrada

Au cours d’une journée particulièrement chaude d’été, les vies de vingt-cinq jeunes de Los Angeles vont s’entrecroiser. Celles par exemple d’un guitariste roi des patins à roulettes, de deux rappeurs en quête de succès ou encore d’un employé de fast-food à cran. Les inconnus se retrouvent par hasard, forment des nouveaux groupes, puis se séparent pour vivre des aventures de leur côté. Le film se découpe en une série d’interludes

« Boîte noire » de Yann Gozlan

On l’a vu récemment dans un registre comique avec la série La Flamme ou encore dans le dernier OSS 117. Cette fois-ci, Pierre Niney revêt son costume de comédien dramatique. Dans Boîte noire, l’acteur se glisse dans la peau de Mathieu Vasseur, technicien au BEA, à savoir le bureau d’enquête et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile. Au quotidien, il est chargé de l’examen des fameuses boîtes noires, dispositifs

« Stillwater » de Tom McCarthy

Bill Baker (Matt Damon) est un foreur de pétrole vivant dans l’Oklahoma, dans la ville de Stillwater. Un jour, il se rend à Marseille afin de rendre visite à sa fille Allison (Abigail Breslin). Cette dernière est incarcérée pour meurtre, depuis plusieurs années déjà : alors qu’elle était étudiante à Marseille, sa colocataire et amante infidèle a été retrouvée morte. Mais cinq ans après les faits, elle continue à clamer son innocence

« Candyman » de Nia DaCosta

Le Candyman n’en est pas à son coup d’essai. On devrait même parler de Candymen : il s’agit d’une franchise de films d’horreur inspirée de la nouvelle The Forbidden de Clive Barker. Ce nouveau Candyman est en fait à la fois une suite et un remake du tout premier long-métrage de la série, sorti en 1992. Le pitch : par le passé, le quartier insalubre de Cambrini, à Chicago, était hanté par un fantôme

« Respect » de Liesl Tommy

Respect. C’est avec cette reprise d’Otis Redding qu’Aretha Franklin passe en 1967 d’artiste en herbe à véritable icône de la musique. Et le film au titre éponyme prouve que du respect, Aretha Franklin en impose, aussi bien dans sa carrière musicale comme dans son combat militant pour les droits civiques. Dans ce biopic, on découvre comment la jeune Aretha, fille du pasteur C.L. Franklin et choriste de gospel dans l’église

« Délicieux » d’Eric Besnard

Délicieux ou quand Révolution française rime avec révolution gastronomique. Au XVIIIe siècle, en France, Pierre Manceron (Grégory Gadebois) est cuisinier au service du Duc de Chamfort. Talentueux et audacieux, ses plats font le renom de la maison. Mais son orgueil a raison de lui : le voilà renvoyé par son maître, pour qui la gastronomie doit rester l’apanage de l’aristocratie. À la suite de son licenciement, Pierre Manceron retourne dans sa terre

« Blue Bayou » de Justin Chon

L’histoire de Blue Bayou est aussi commune qu’elle est bouleversante : c’est celle du sort réservé aux immigrés aux États-Unis. Écrit et réalisé par Justin Chon, elle raconte le destin d’Antonio LeBlanc (interprété par le réalisateur lui-même), un homme d’origine américano-coréenne. Ce dernier a été adopté, et il a grandi puis mené toute sa vie dans un petit village du Bayou, en Louisiane. Il est marié à Katy (Alicia Vikander), la femme

« Tout s’est bien passé » de François Ozon

En 2013, l’autrice Emmanuèle Bernheim décide de raconter dans un roman bouleversant narré à la première personne comment elle a aidé son père à mourir. Huit ans plus tard, François Ozon porte ce récit de fin de vie sur grand écran. Dans Tout s’est bien passé, André Dussolier campe le rôle d’un homme de 85 ans qui se retrouve hospitalisé des suites d’un accident vasculaire cérébral. À son réveil, il