Cinéma

J’IRAI MOURIR DANS LES CARPATES De Maximy

SORTIE LE 16 SEPTEMBRE Figure incontournable du petit écran, à travers son émission J’irai dormir chez vous, lancée il y a une quinzaine d’années, Antoine de Maximy passe derrière la caméra pour réaliser sa première fiction. Le célèbre globe-trotteur a su restituer l’ambiance de sa série phare, avec laquelle il a parcouru une soixantaine de pays. L’histoire de J’irai mourir dans les Carpates débute par un banal accident de la

FIN DE SIÈCLE de Lucio Castro

SORTIE LE 23 SEPTEMBRE Le scénario non linéaire est une des particularités de ce film qui a pour décor Barcelone. On navigue entre passé et présent, réel et imaginaire, dans ce Fin de siècle orchestré par Lucio Castro, dont c’est le premier long-métrage. Agréablement mise en scène, cette romance gay raconte l’histoire d’une passion instantanée entre deux hommes, Ocho et Javi, tous deux de passage dans la cité catalane, le

MISS de Ruben Alves

SORTIE LE 28 OCTOBRE Plus tard, je serai pompier, policier, chirurgien… Quand on est enfant, on poursuit tous un rêve. Celui d’Alex, 7 ans, c’est de participer au concours Miss France. Bienvenue dans le nouveau film de Ruben Alves, qui avait signé un succès inattendu avec La cage dorée en 2013. Avec Miss, c’est un message d’espoir qu’il adresse à travers le parcours d’un garçon devenu homme qui navigue joyeusement

POLICE d’Anne Fontaine

SORTIE LE 2 SEPTEMBRE Changement radical de registre pour la cinéaste Anne Fontaine. Après avoir revisité la figure de Blanche-Neige dans son Blanche comme neige en 2019 (film qui n’avait au passage pas trouvé son public), la voilà qui s’attaque à un sujet ancré dans l’actualité : la reconduite à la frontière d’un clandestin. C’est à cette mission pour le moins inhabituelle pour eux que sont confrontés les trois personnages centraux de

POISSONSEXE d’Olivier Babinet

SORTIE LE 2 SEPTEMBRE Le 3e long-métrage d’Olivier Babinet nous plonge dans un monde sans poissons, ou presque, où le dernier animal marin, une baleine, peut être suivi sur un site internet. Loufoque en apparence, Poissonsexe s’appuie sur des choses sérieuses sur la thématique de l’écologie. Une habitude chez le cinéaste alsacien, qui aime aborder des questions de société dans ses productions. Gustave Kervern y interprète un biologiste hanté par

ADIEU LES CONS d’Albert Dupontel

SORTIE LE 21 OCTOBRE Retour aux fondamentaux pour Albert Dupontel, qui revient à la comédie loufoque avec Adieu les cons, deux ans après le phénomène Au-revoir là-haut, adapté d’un roman de Pierre Lemaître, qui lui avait valu 5 César, dont celui de la meilleure réalisation. Pour son 8e long-métrage, l’ancien Bernie convoque pour la première fois Virginie Efira dans son univers déjanté. Elle devient Suze Trappet, une femme de 43

ADN de Maïwenn

SORTIE LE 28 OCTOBRE Cinq ans après Mon roi, l’actrice et réalisatrice Maïwenn est de retour avec ADN, qui est sans doute son film le plus personnel. La cinéaste doublement césarisée pour Polisse nous invite à explorer ses racines dans cette histoire traitant du thème de la famille et de l’identité. On y découvre Neige (jouée par Maïwenn), une mère divorcée de trois enfants qui s’avère très proche de son

PARENTS D’ÉLÈVES de Noémie Saglio

SORTIE LE 7 OCTOBRE Pour son 3e long-métrage, après Toute première fois et Connasse, princesse des cœurs, Noémie Saglio signe une comédie familiale qui tombe à pic en ce début d’année scolaire. La cinéaste de 38 ans nous plonge en effet dans le monde des parents d’élèves, avec son langage et ses propres codes. C’est ce monde que va découvrir, bien malgré lui, Vincent, interprété par Vincent Dedienne. Ce trentenaire

30 JOURS MAX de Tarek Boudali

SORTIE LE 14 OCTOBRE Deux ans après le succès d’Épouse moi mon pote, qui avait attiré près de 2,5 millions de spectateurs dans les salles, Tarek Boudali récidive avec une nouvelle comédie. Dans 30 jours max, il retrouve ses inséparables potes et compères Philippe Lacheau et Julien Arruti (la fameuse bande à Fifi). Il campe lui-même le personnage principal, plus précisément un policier un peu looser qui va vouloir devenir

MICHEL-ANGE d’Andreï Konchalovsky

SORTIE LE 21 OCTOBRE Les films sur Michel-Ange au cinéma sont peu nombreux, alors autant ne pas faire la fine bouche. Le dernier en date est l’œuvre d’un cinéaste russe à la carrière fructueuse, jalonnée entre autres de deux Lions d’argent à Venise pour Les nuits blanches du facteur (2014) et Paradis (2016). Avec ce biopic rugueux, Andreï Konchalovsky s’attarde sur une période difficile de cet artiste torturé et génial,