SORTIE LE 7 DÉCEMBRE 2016

Avant d’épouser une carrière dans le 7e art, avec la dimension que l’on sait (une cinquantaine de films tout de même), Isabelle Adjani rêvait de se mettre au service des gens. Le réalisateur Louis-Julien Petit lui en donne la possibilité par le biais de la fiction, même si Carole Matthieu puise sa matière dans le roman de Marin Ledun, Les visages écrasés, inspiré de la vague de suicides survenus chez France Telecom entre 2008 et 2009.

L’interprète d’Adèle H et de L’été meurtrier incarne un médecin du travail qui consacre toute son énergie à défendre des travailleurs exploités d’un centre d’appel. Un rôle taillé sur mesure pour la comédienne, sublime dans ce drame social qui dénonce les méthodes du hard management, et plus précisément le monde des télétravailleurs. Pour le cinéaste, il s’agit d’un 2e film sur le thème du travail après Discount, qui traitait du remplacement de l’homme par les machines. Un thriller aux portes du documentaire qui ne laisse pas indifférent.