Le Collectif contre l’enfouissement des déchets nucléaires (CEDRA), très actif contre le laboratoire CIGEO (Centre industriel de stockage géologique) implanté à Bure, devrait bientôt faire reparler de lui. C’est ce que promet Michel Marie, qui en appelle à la ministre de l’Écologie, arguant que ce projet peut encore être arrêté. Tout arrêter aujourd’hui ? Certains sont dubitatifs, tant des sommes colossales ont été investies… depuis 25 ans. Deux dates importantes fixent le démarrage du projet… avec deux Meusiens pour acteurs. En 1994, l’actuel sénateur de la Meuse, Gérard Longuet, est ministre de l’Industrie. C’est l’époque de la validation par le Gouvernement des différents sites d’enfouissement et des campagnes de reconnaissance géologique. En 1998, le ministre de l’Industrie est un autre élu lorrain, natif de la Meuse, Christian Pierret. C’est l’époque du choix de Bure. Au CEDRA, on veut y croire. Nul n’est prophète en son pays.