Celle que l’on surnomme London by the sea est une destination incontournable de la côte sud de l’Angleterre. Célèbre pour son gigantesque ponton abritant une fête foraine, cette station balnéaire extravagante et branchée est parfaite pour venir se ressourcer le temps d’un week-end.

Brighton est aux Londoniens ce que Deauville est aux Parisiens. Le constat, gravé dans le marbre, s’impose quand on a arpenté cette station balnéaire parmi les plus courues du Royaume-Uni. À seulement une heure de la capitale anglaise, cette ville de quelque 150 000 âmes se distingue par son ouverture (pas seulement sur la mer) et son élan culturel. On la dit extravagante, bouillonnante d’énergie, design et branchée, ce qu’elle est à n’en pas douter.

La décontractée Brighton ne connaît pas l’ennui. Ceux qui auraient dans l’idée d’y passer un week-end auront l’embrassas du choix, que ce soit pour son activité commerçante ou ses nombreux restaurants, sans oublier les bars, boîtes de nuit et autres pubs qui en font une destination très prisée des noctambules. Dans son jeu de la séduction, la ville du Pier – son emblème charismatique (lire ci-dessous) – compte aussi pas mal de festivals, programmés pour la plupart de mai à septembre. Parmi eux, le festival de Brighton, considéré comme la plus grande manifestation britannique consacrée aux arts de la scène, mais aussi la littérature. Un évènement très populaire qui attire chaque année 500 000 spectateurs ! Les amateurs d’arts et de culture auront de quoi se sustenter dans cette cité aux accents portuaires qui regorge d’activités. Les meilleurs spectacles d’ici et d’ailleurs se produisent au Brighton Dome, Brighton Centre, Theatre Royal ou bien encore au Komedia avec ses airs de cabaret.

Le promeneur prendra quant à lui plaisir à longer les pontons du front de mer avec leurs nombreux cafés et restos, à l’image de Brighton Lanes, l’ancien village des pêcheurs, très apprécié pour ses jolies ruelles colorées et ses boutiques originales. Le plaisir et la contemplation seront également au rendez-vous dans le quartier de North Laine, sans conteste le plus décalé et amusant de la ville, où les façades des commerces agrippent le regard avec leurs tonalités denses. C’est toute l’âme de Brighton qui s’y exprime, à la fois cosmopolite et tolérante. Inutile de préciser que dans cette partie de l’East Sussex, les produits de la mer ont la cote et qu’ils respirent la fraîcheur ! Beaucoup de restaurants en ont fait leur spécialité, à commencer par le Riddle and Finn’s, une véritable institution bien connue des amateurs.

Les musées font aussi partie du décor local et ils constituent une belle solution de repli en cas de mauvais temps (Angleterre oblige…). Le Brighton Museum & Art Gallery mérite une petite visite. L’histoire de cette cité s’y dévoile au milieu de collections hétéroclites dont une, plutôt insolite, dédiée à la vaisselle. L’entrée de cette institution est jumelée à celle du Royal Pavilion. Avec son architecture inspirée du Taj Mahal et son intérieur chinois luxueux, l’ancienne résidence du roi Georges IV est un concentré d’exotisme qui se laisse aussi admirer des pelouses, accessibles au public. Pour l’anecdote, cette imposante bâtisse servit d’hôpital pour les soldats indiens blessés durant la Première Guerre mondiale.

Le musée du jouet et des maquettes, avec sa collection vintage s’étalant sur plus de 4 000 mètres carrés, ou encore le Sealife Brighton, un aquarium ouvert en 1872, qui fut à l’époque le plus grand du monde (il dévoile quelque 3 500 créatures marines), sont aussi à inscrire sur le menu des curiosités. Au même titre que le célèbre Bandstand, situé sur la promenade du front de mer entre la marina et la ville voisine de Hove. Un ravissant kiosque à musique de style victorien qui fait autant le bonheur des photographes que des jeunes mariés en quête d’un lieu romantique pour sceller un baiser de carte postale. Qu’importe si la mer n’est pas turquoise et les plages de galets, le bonheur sera tout de même au rendez-vous.


Pour le Pier et le meilleur

BRIGHTON Pier (© DR)Il a repris son nom d’origine en 2017. Construit en 1899, le Brighton Palace Pier a façonné la réputation de la station balnéaire anglaise. Cet épicentre du divertissement, où les plagistes ont l’habitude de converger pour casser la croûte ou taquiner les machines à sous au casino, agit comme un aimant sur les pupilles. Il faut dire que cette imposante jetée dans la mer – plus de 500 mètres tout de même sur un plancher de bois laissant apparaître les eaux agitées – a de quoi séduire, d’autant que la vue promet d’être magique une fois parvenu à son extrémité, en particulier la nuit, où la ville de Brighton se découvre sous un nouveau jour. L’endroit parfait pour siroter un coucher de soleil romantique en bonne compagnie !

L’autre atout de The Pier est sa fête foraine permanente. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les sensations. Ses manèges, ses odeurs de barbe à papa et son ambiance surannée participent au charme de ce lieu authentique apprécié des petits comme des grands.

Non loin de là, un autre bâtiment attire le regard, ou plutôt ce qu’il en reste. Situé à l’ouest de l’emblématique ponton, le West Pier se résume à une structure métallique carbonisée qui fait penser de loin à une grande cage à oiseaux. Edifiée en 1866, cette jetée qui abritait une salle de spectacle pouvant accueillir 1 400 personnes a connu bien des péripéties, dont deux incendies au début des années 2000 qui ont sonné le glas d’une résurrection programmée, elle qui avait dû être définitivement fermée au public en 1975, pour des questions de sécurité. Le symbole brisé d’une époque révolue battue par les vagues.