Comme 13 autres parlementaires issus de la majorité parlementaire, le député de Thionville Ouest, Brahim Hammouche a pris la décision de ne pas voter sur le projet de loi d’Asile et Immigration. Un choix de s’abstenir lié au fait que le texte, en l’état, manque de sensibilité « humaniste ». C’est en tout cas le sentiment que donnent ses interventions à l’Assemblée, relatées dans la presse. Cela dit, si la petite équipe de frondeurs s’est abstenue, elle ne pouvait guère aller plus loin. Voter contre le projet de loi et c’était de facto, être exclu du groupe. L’ancien socialiste Jean-Michel Clément qui est le seul à avoir voté « non » (parmi les membres de la majorité parlementaire) a pris les devants en annonçant, dans la foulée de son vite, qu’il quittait le groupe LREM.