© BPALC

Malgré une année tourmentée, la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne affiche un excellent bilan pour 2020. Un dynamisme qui profite directement aux territoires et aux entreprises de la région. 7,3 milliards d’euros dont 1,6 milliard d’euros de PGE (Prêt Garanti par l’État) ont alimenté les besoins de trésorerie des entreprises et des professionnels de la région au cœur de la crise sanitaire.

La Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne (BPALC) présente une solidité financière de premier plan, lui permettant d’affronter d’éventuelles difficultés économiques ou financières liées aux évolutions de l’environnement », ont précisé Thierry Cahn, Président du Conseil d’administration et Dominique Wein, Directeur Général de la BPALC, lors de la présentation du bilan 2020, de la banque. Malgré un contexte socio-économique particulièrement compliqué, les résultats sont effectivement appréciables. 

La Banque qui compte 860 000 clients dont 334 722 sociétaires au 31 décembre 2020, a conforté sa solidité financière avec un Produit Net Bancaire de 565.7 millions d’euros et un Résultat Net Part du Groupe qui s’est établi pour la quatrième année consécutive au-dessus de la barre des 100 millions d’euros à 121,7 millions d’euros, en progression de 3.2 % par rapport à 2019. Le ratio de solvabilité, fondamental dans le milieu bancaire, est de 21,6 %, soit deux fois plus que les exigences européennes. Le capital social de la BPALC a également continué à croître fortement, l’an dernier, pour atteindre 1,192 milliard d’euros (+ 108 millions d’euros). Solidement enracinée dans ses territoires, son encours d’épargne s’établit en fin d’exercice à 24,1 milliards d’euros, en très forte progression, de 19,3 % sur un an. 

Une performance qu’il importe de saluer puisque cette collecte en forte hausse, la BPALC l’a mobilisée afin de soutenir le développement des entreprises et d’accompagner le développement des territoires dans un contexte particulièrement compliqué. Concrètement, ce sont plusieurs dizaines de milliers de nouveaux projets qui ont été financés pour un montant total de 7,3 milliards d’euros dont 1,6 milliard d’euros de PGE (Prêt Garanti par l’État) visant à alimenter les besoins de trésorerie des entreprises et des professionnels de la région au cœur de la crise sanitaire. L’encours de crédits a ainsi progressé de 14,6 % en un an pour atteindre 25,7 milliards d’euros.

Le modèle de banque coopérative a fait la preuve de sa pertinence, de son efficacité et de sa capacité de résistance. Lors de la présentation des résultats, Thierry Cahn et Dominique Wein n’ont d’ailleurs pas manqué de souligner la validité de ce modèle qui consiste, de façon permanente, à agir bien au-delà de la nécessaire performance économique pour tenir compte également de la performance sociale, sociétale et environnementale. Pour « entreprendre autrement », la BPALC s’appuie sur ses cinq valeurs humaines partagées par ses 2 700 collaborateurs (210 nouveaux embauchés en 2020 dont 129 apprentis), qui caractérisent son organisation, à savoir : respect de l’humain, exemplarité, solidarité, proximité et enthousiasme.

Dans un monde en mouvement, la banque qui a confirmé toute son agilité et sa capacité à s’adapter, a également continué à innover au bénéfice des territoires comme de ses clients. 2020 a ainsi vu la création d’une offre « micro entreprises » (elle est la seule banque sur la région Grand Est a proposé un package de services spécifiques) ou bien encore la mise en place d’une formation aux solutions e-commerce de la BPALC afin de permettre à tous les collaborateurs d’accompagner leurs clients sur le développement des ventes internet et du click and collect. Deux exemples d’innovations parmi une très longue liste marquée d’ailleurs par de multiples initiatives en faveur de l’environnement et de l’économie circulaire.

 

Passage de flambeau

Le 21 mai 2021, suite à l’Assemblée Générale Mixte de la BPALC, Dominique Garnier jusqu’alors Directeur général en charge des Solutions et Expertises Financières à BPCE a officiellement pris la direction générale de la banque succédant ainsi à Dominique Wein après 11 ans passées à la tête de la Banque Populaire Alsace Lorraine Champagne. « Dominique Garnier est un professionnel de grande qualité, riche d’expériences variées au sein de plusieurs Banques Populaires et du Groupe BPCE. Il a toujours mené avec succès ses différentes missions à la satisfaction de tous, convaincu de la pertinence des valeurs coopératives et avant tout celle de la proximité. Un grand bravo à Dominique Wein qui a su mener à bien une importante fusion dans le respect de tous, piloter divers grands projets tels que la déconstruction / reconstruction du siège de la BPALC à Metz ou le bâtiment Platine à Mulhouse. Il a toujours assuré une cohésion entre les équipes, tout en préparant la banque aux contraintes du futur. Il a réussi sur tous les plans : humains et sociaux, et aussi logistiques, commerciaux, financiers et technologiques. Dominique Wein, que je remercie, et auquel l’ensemble du Conseil d’administration rend hommage, est un grand banquier qui est resté sans faille, humble et proche de chacun », a notamment déclaré Thierry Cahn.