©DR

Les journalistes Arnaud Caël et Patrick Muller sont allés à la rencontre de plusieurs athlètes mosellans pour les suivre dans leur préparation aux JO de Tokyo. Financée par le Département de la Moselle, la série La route de Tokyo est à découvrir sur les réseaux sociaux et la chaîne YouTube de la collectivité. 

« Le projet a germé en 2019 avec pour ambition de suivre la préparation de quelques-uns des athlètes mosellans pour les JO de Tokyo et de mieux les faire connaitre ainsi que leurs univers. Sur un plan plus personnel, cette aventure nous offrait également l’opportunité de parler de sport autrement. Frustrés car souvent dans l’urgence, nous avions envie de nous accorder un peu de temps pour aller plus en profondeur, pour raconter des histoires, autrement », explique Arnaud Caël, co-auteur, avec Patrick Muller, de la série La route de Tokyo.

Journalistes sportifs indépendants, ils proposent le projet au Département de la Moselle, labellisé Terre de Jeux 2024, qui séduit. Durant la 1ère saison, le duo suit les préparations de Quentin Bigot (lancer de marteau), d’Aurélie Muller Officiel (natation), de Stéphane Molliens (tennis de table) et d’Orlane Kanor (handball). Puis ce sera au tour d’Augustin Bey (saut en longueur), de Loris Frasca (gymnastique), de Laure Ustaritz (course à pied) et de Jérémy Silvestre (beach-volley), pour la saison 2. Des femmes, des hommes, des athlètes paralympiques, des sports individuels et collectifs… 

« On tenait à cette diversité qui est une richesse. Tous les athlètes ont tout de suite accepté le principe. L’idée est vraiment de les accompagner, de dévoiler les coulisses et l’envers du décor », explique Patrick Muller « pour y parvenir, il était important de travailler dans la durée afin qu’une relation de confiance se noue entre nous ». Important, aussi, d’esquisser un cadre et d’élaborer des scénarios pour chacun des épisodes, qui permettent à la spontanéité de s’exprimer et au présent de respirer. Les « feuilletons » sont ainsi dénués de commentaires pour donner au maximum la parole aux athlètes, à leur entourage, à l’atmosphère. « Nous racontons des histoires vraies marquées par des joies et des peines, des échecs et des réussites, par la frustration aussi car entre le report des JO et la crise sanitaire, les plans de chacun ont été bouleversés. De nombreuses compétitions ont été annulées et certains athlètes ont traversé des moments compliqués comme la nageuse Aurélie Muller qui n’a pas pu nager pendant plusieurs semaines ou Quentin Bigot, le vice-champion du monde du lancer de marteau, qui a dû se résoudre à s’entrainer dans un champ pour garder la forme », souligne Arnaud Caël.

Entamée en 2020, La route de Tokyo se refermera avec le début des jeux, dans quelques mois. « Et malheureusement, nous ne serons pas au Japon. Compte tenu de la situation sanitaire, les JO sont sous cloche. Mais nous cogitons pour voir comment l’aventure pourrait continuer sous une autre forme, alors que l’on se rapprochera ensuite des Jeux de 2024, à Paris », confie Patrick Muller. Tous les épisodes d’une durée d’une dizaine de minutes (chacun d’eux est consacré à deux athlètes), sont à découvrir sur la chaine YouTube Moselle Terre de Jeux 2024 La Série, sur les réseaux sociaux du Département de la Moselle (Facebook, Instagram, Twitter), dans un format plus court, ainsi que régulièrement sur la chaîne de télé locale viàMoselle TV. « En sachant que la série 2 se poursuit et que nous préparons un épisode spécial visant à faire le point de la situation avec les athlètes que nous avons côtoyés lors de la saison 1 », conclut Arnaud Caël.

 

Patrick Muller route de Tokyo

Patrick Muller©DR

 

Patrick Muller est JRI (Journaliste Reporter d’Image) indépendant. Spécialisé dans le sport, il assure des correspondances pour de nombreux médias : L’Equipe, Canal +, Infosport +… Il est également commentateur (football) sur Europe 1, chroniqueur dans l’émission Graoully Mag sur viàMoselle TV et intervenant à l’Université de Lorraine en audiovisuel. 

 

 

 

 

Arnaud Caël route de Tokyo

Arnaud Caël ©DR

Arnaud Caël est journaliste (sportif) indépendant depuis 2019. Au préalable, il a notamment travaillé pour viàMoselle TV (anciennement Mirabelle TV), entre 2010 et 2019. Il était en charge du sport et animateur de l’émission Graoully Mag. Il a également été rédacteur en chef adjoint de la chaine entre 2015 et 2019. Pour Nomades TV (dirigée par Dominique Hennequin), Arnaud Caël a notamment réalisé le documentaire Metz-Handball – le droit de rêver et tout récemment, Carlo, passion président consacré à Carlo Molinari. Il est aussi l’auteur de l’ouvrage Roger Federer jusqu’au bout de la nuit, paru chez Andersen éditions, en 2019.