Posts From .

L’âme d’un prophète

Raphae Saadiq © Mel D.Cole-BW Natif d’Oakland, Charlie Ray Wiggins alias Raphael Saadiq est influencé aussi bien par la vague soul des années 70 que par l’explosion hip-hop qui a suivi. Étiqueté neo-soul, il est le fruit du croisement historique de ces deux styles lors de la transition entre ces deux genres populaires entre la fin des années 70 et le début des années 80. Avant de prendre le nom

Wallonie : aéroports en vente

© DR Poussée par l’Europe qui considère que les activités d’un aéroport sont des activités de nature économiques et les aéroports eux-mêmes des entreprises soumises au droit de la concurrence, la Région wallonne, a lancé le processus visant à céder tout ou partie de ces deux plateformes : les aéroports de Charleroi (activité low cost) et de Liège (fret). Elle devrait ainsi prochainement mettre en vente les infrastructures commerciales pour ne garder,

Luxembourg : la « Schueb » jusqu’au 11 septembre

© DR La 678e édition de la célèbre fête foraine de la capitale luxembourgeoise, la « Schueberfouer », se tient jusqu’au 11 septembre, au Glacis. Si elle occupe un peu moins de place qu’à l’accoutumée à cause du tram (qui permet d’ailleurs de s’y rendre depuis le Kirchberg ou la place de l’Etoile), il y a assurément de quoi faire le plein d’émotions (plus d’une quarantaine de manèges dont 5 nouveautés) mais

I FEEL GOOD de Benoît Delépine et Gustave Kervern

SORTIE LE 26 SEPTEMBRE Avec le duo de Grolandais, le rire n’est jamais très loin de la critique sociale, et vice-versa. C’est encore une fois le cas avec I Feel Good, qui marque la première incursion de Jean Dujardin dans l’univers du tandem Delépine-Kervern, lui qui avait déjà goûté à la recette d’Alpert Dupontel, autre adepte du cinéma dit social, dans 9 mois ferme, où il avait fait une brève

LA NONNE de Corin Hardy

SORTIE LE 19 SEPTEMBRE Du noir (beaucoup) et une bonne dose de trouille. C’est ce qui vous pend au nez si vous allez voir La Nonne, un spin-off de la franchise Conjuring signé du réalisateur Corin Hardy (Le Sanctuaire). Ce film empruntant les codes classiques du cinéma d’épouvante emmène le spectateur dans un monastère en Roumanie, mère-patrie d’un certain Dracula, où vit recluse une communauté de religieuses qui cache un

LA PROPHÉTIE DE L’HORLOGE d’Eli Roth

SORTIE LE 26 SEPTEMBRE Passé derrière la caméra à quelques reprises, l’acteur Eli Roth (souvenez-vous, l’ours juif dans Inglorious Basterds) signe un nouveau long-métrage, quelques mois seulement après Death Wish, remake d’Un justicier dans la ville qui met en vedette Bruce Willis. Celui qui avait mis les deux pieds dans l’horreur (un genre qu’il affectionne) avec Hostel, s’essaye à un nouveau registre avec ce conte fantastique destiné à un large

L’AMOUR EST UNE FÊTE de Cédric Anger

SORTIE LE 19 SEPTEMBRE Gilles Lellouche et Guillaume Canet ne se quittent plus. À l’affiche du premier film de Lellouche, Grand Bain (présenté au dernier Festival de Cannes), attendu dans les salles en octobre, mais aussi de Nous finirons ensemble, la suite des Petits Mouchoirs, une nouvelle fois mis en scène par Canet (dont la date de sortie n’a pas encore été précisée), le tandem de choc explore le monde

LES FRÈRES SISTERS de Jacques Audiard

SORTIE LE 19 SEPTEMBRE Jacques Audiard innove. Pour son 8e long-métrage, il s’attaque au western. Tourné aux Etats-Unis (autre première pour le réalisateur de Dheepan), Les Frères Sisters s’appuie sur un casting haut de gamme qui comprend notamment Joaquin Phoenix, John C. Reilly (Kong : Skull Island, Les Gardiens de la Galaxie) et Jake Gyllenhaal. Du beau gratin hollywoodien pour cette épopée flamboyante et violente qui suit les traces de

LE POULAIN de Mathieu Sapin

SORTIE LE 19 SEPTEMBRE Pour son premier long-métrage, le dessinateur et auteur de bande-dessinée Mathieu Sapin (Supermurgeman, Gérard) s’attaque au monde de la politique, « un milieu bourré de phéromones » à en croire le personnage incarné par Philippe Katerine. Cette comédie grinçante s’articule autour du tandem composé d’Alexandra Lamy – vue récemment dans le premier film de Frank Dubosc, Tout le monde debout – et Finnegan Oldfield, qui a notamment joué

J’AI PERDU ALBERT de Didier Van Cauwelaert

SORTIE LE 12 SEPTEMBRE Du roman à la caméra, la frontière est souvent mince et l’écrivain belge Didier Van Cauwelaert ne s’est pas privé pour la franchir. Qui d’autre que le Prix Goncourt 1994 (pour Un aller simple) pouvait mettre en scène J’ai perdu Albert, qui raconte l’histoire d’un drôle de ménage à trois, impliquant une voyante renommée, un apiculteur dépressif… et Albert Einstein. Joli tableau ! Le père de la relativité